Posté le : 25 mars 2016 Par : BlogEuropages

Histoire_Export

Spécialisée dans la distribution de composants de transmission industrielle et de technologies d’enroulage, la PME alsacienne Dimaco importe principalement ses produits d’Allemagne en grande partie à destination de la France. Explications de sa gérante, Catherine Siffermann, sur la stratégie internationale de la société.

Spécialiste de l’enroulage-déroulage

Créée en 1975 à Wolfisheim (banlieue de Strasbourg) par Georges et Véra Conrad, la PME Dimaco est restée dans le giron familial puisqu’elle a été reprise en 2003 par leurs enfants, Catherine Siffermann (gérante) et Claude Conrad (directeur technique). Petit à petit, la société s’est spécialisée dans les technologies d’enroulage-déroulage. Un domaine vaste, puisqu’il recouvre toutes les industries qui utilisent des rouleaux (tissus, papier, caoutchouc, plastique, alimentaire, médical, etc.).Dimaco2Europages

« Nous en sommes arrivés à concevoir et à monter des machines complètes et à avoir une véritable expertise technique dans ce domaine. Mais depuis janvier 2016 nous avons arrêté cette activité pour nous recentrer sur notre cœur de métier, le commerce en B to B de composants techniques », explique Catherine Siffermann. La PME réalise en moyenne annuellement un chiffre d’affaires de 1,3 million d’euros pour un effectif de 5 personnes.

70% de produits importés d’Allemagne

Aujourd’hui près de 70% des produits distribués par Dimaco proviennent d’Allemagne. « Nous importons des produits haut de gamme qu’il est difficile de trouver en France, explique Catherine Siffermann. Nous représentons depuis 30 ans des marques allemandes reconnues comme Boschert pour des paliers supports de bobine et les freins de déroulage, Haehne, STS, Thomson, Hillesheimer, etc.», ajoute t-elle.

Dimaco4

Le plus de la société, c’est d’être capable de répondre à la problématique de remplacement des produits. « Nous avons des technico-commerciaux qui peuvent conseiller et prescrire la solution technologique optimale ». La clientèle est essentiellement française : l’export ne représente que 10% du chiffre d’affaires avec des pays tels que la Suisse, le Bénélux, l’Espagne ou du Maghreb.

« Europages nous amène des contacts B2B qualifiés »

CatherineSiffermannEn matière de politique internet, le site de Dimaco disponible en français et en anglais, qui date de 10 ans, va être changé au cours de cette année pour l’adapter à l’évolution de la PME. « Il est important d’avoir un site internet à jour qui présente tous nos produits », souligne sa gérante.Dimaco2

Quant aux services d’Europages, que Dimaco utilise depuis 6 ans, « ils permettent de nous amener des contacts B2B qualifiés, souligne Catherine Siffermann. Notre abonnement en plusieurs langues (anglais, allemand et espagnol) nous permet de toucher un public de professionnels dans ces pays et d’être bien référencés ». La PME compte également utiliser les services d’Europages pour mettre en place une campagne de publicité display.

« Lever la tête du guidon »

« Si j’avais un conseil à donner pour une PME qui veut se développer, ce serait de savoir où l’on veut aller et ne pas garder la tête dans le guidon, déclare Catherine Siffermann. Il est essentiel de prendre un peu de distance par rapport à l’opérationnel pour réfléchir et définir une vraie stratégie, ajoute t-elle.

Dimaco5Je prends par exemple du temps pour me former, aller à des conférences avec mes pairs et voir ce que font les autres entreprises pour le transposer à ma propre société ». Autre point important selon la gérante : avoir une vraie qualité de vie au sein de la société avec de beaux locaux. « Nous avons chez Dimaco un souci particulier pour le confort et la convivialité et le personnel dispose même d’un salon de détente », souligne t-elle.

Consulter l’*Epage de Dimaco


Les commentaires sont fermés.