Posté le : 12 janvier 2015 Par : TeamEuropages

Europe et PME

Les PME sont le véritable moteur économique de l’UE 28 : elles sont au nombre de 21,6 millions, emploient 88,8 millions de personnes et ont généré 3 666 trillions d’euros de valeur ajoutée en 2013, ce qui représente 28% du PIB européen. Leur situation varie cependant beaucoup selon les pays et leur secteur d’activité. Etat des lieux.

Le dernier rapport sur les PME de la Commission européenne intitulé Annual Report on European SMEs 2013/2014 constitue une mine d’informations que nous vous résumons ci-après.

Chiffres clé PME Europe

6 pays majeurs et 5 secteurs clés

Ce sont les six Etats les plus grands de l’UE 28 qui comptent le plus de PME : Allemagne, Espagne, France, Italie, Pologne, et Royaume-Uni. A eux seuls, ces pays rassemblent 66% de l’ensemble des PME européennes, représentent 74% de la valeur ajoutée générée par ces entreprises et 69% de l’emploi. Les micro-entreprises (moins de 10 salariés et un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros) sont majoritaires dans des pays tels que la République Tchèque, la Grèce ou la Slovaquie.

Les PME européennes travaillent en majorité (à 78%) dans 5 secteurs clés :

  • Industrie
  • Construction
  • Activités professionnelles, scientifiques et techniques
  • Hôtellerie et restauration
  • Vente en gros et de détail (secteur qui est le plus représenté dans tous les pays membres de l’UE).

Ces 5 secteurs majoritaires représentent 71% de la valeur ajoutée créée par les PME au sein de l’UE 28 et 79% des emplois.

+1,1% de valeur ajoutée en 2013

Globalement, les performances des PME européennes sont toutefois mitigées en 2013 : elles ont accru leur valeur ajoutée de +1,1% contre +1,5% en 2012 et +4,2% en 2011. Le nombre global de PME a également baissé de 0,9% par rapport à 2012 et le nombre d’emplois de 0,5%. Toutefois ces tendances globales sont à modérer selon la taille des PME : ce sont les micro-entreprises qui souffrent le plus, tandis que les petites (moins de 50 employés et moins de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires) ou moyennes entreprises (moins de 250 employés et moins de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires) sortent mieux leur épingle du jeu. La situation est également contrastée selon les secteurs avec celui de la construction qui est particulièrement touché (-5% du nombre de PME et -2% de la valeur ajoutée générée).

Les PME performantes dans 4 pays en 2013

Les PME ont été particulièrement performantes en 2013 par rapport à 2012 dans quatre pays avec des taux de croissance dépassant 3% pour le nombre d’entreprises, la valeur ajoutée générée et l’emploi : la Lituanie, la Lettonie, Malte et la Roumanie. Un deuxième groupe de pays avec des taux de croissance variant entre 0,5% et 3% comprend l’Allemagne, l’Estonie, le Danemark, l’Autriche, le Luxembourg et la Suède. La France se situe pour sa part dans le dernier groupe de pays connaissant une baisse du nombre de PME et de personnes employées (entre -0,05% et -3%) avec la Belgique, l’Italie, la Pologne, la Slovaquie, l’Espagne et la Slovénie.

Si l’on compare l’évolution de la situation des PME entre 2008 et 2013, on constate que ce classement évolue avec dans le groupe de tête des pays les plus performants (+10% de valeur ajoutée générée) : l’Autriche, la Belgique, l’Allemagne, l’Estonie, Malte, la Suède et la Slovaquie. L’Allemagne se distingue par un taux d’emploi de plus de 10%. Un second groupe aux « performances solides » (entre +2 à +10% de valeur ajoutée générée) comprend la Finlande, la France, la Lituanie, le Luxembourg et le Royaume-Uni.

Prochain article : PME européennes : top 6 des difficultés rencontrées


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *