Posté le : 20 août 2013 Par : TeamEuropages

flags

Ouvrir un site web ne suffit pas pour internationaliser une activité. Voici une liste des points à vérifier impérativement avant de pouvoir vous déclarer fin prêt et accueillir vos premiers clients-internautes !

Vous avez actualisé vos informations de contact, fait traduire vos pages de description, élaboré un catalogue dans la langue du marché que vous visez, et vous apportez les dernières finitions à votre back-office pour gérer les premières commandes. Oui mais voilà, peut-être êtes vous passé à côté de ces 10 points essentiels.

  1. Bien connaître l’état technologique de votre marché

Tous les pays n’ont pas accès à une connexion moderne à grande vitesse. Même en France, certaines zones géographiques sont très mal couvertes et des milliers d’internautes sont contraints de subir des temps de chargement très longs ! Vérifiez donc le degré de connexion de la population locale avant de mettre en ligne cette très belle photo d’illustration de plusieurs milliers de kilo-octets, ou une animation en flash souvent très lourde.

  1. Maîtriser la législation

De nombreuses contraintes légales n’existent pas dans d’autres pays ; en France, par exemple, les possesseurs de sites web ont le devoir de veiller à ce qu’il ne servent pas à promouvoir des propos illégaux… y compris dans les commentaires ou dans les avis de consommateurs qui sont souvent autorisés sur les sites des commerçants. De la même façon, l’agrément aux conditions de vente doit toujours être décoché par défaut en France, bien que ce ne soit pas forcément le cas ailleurs.

  1. Redirigez l’internaute sur sa langue probable

Bien sûr, vous ne pouvez pas être sûr(e) de la langue maternelle de vos utilisateurs. Mais vous pouvez néanmoins utiliser certaines informations publiques pour déterminer quelle langue lui présenter : la langue du système d’exploitation, celle de son navigateur internet, ou encore la géolocalisation de son IP, bien que cette dernière ne soit pas toujours fiable. Ne perdez pas vos internautes !

  1. Se soucier des unités

Alors que le système métrique s’est imposé un peu partout dans le monde, les pays anglo-saxons se démarquent toujours et utilisent encore des unités comme les miles, les livres ou les pieds. Mais ce n’est pas tout : les numéros de téléphone n’ont pas tous 10 chiffres comme en France, les adresses n’ont pas toujours de numéro de rue lorsqu’on livre à l’étranger… autant d’éléments sur lesquels il est crucial de s’interroger avant de paramétrer une page de commande en ligne !

  1. Ne pas oublier les fuseaux horaires

…et surtout, ne pas oublier que vos internautes ne sont peut être pas au courant ! Entre les présentations AM/PM ou de type 24h (ce qui fait qu’une même heure peut s’écrire à la fois 8 P.M et 20 h), les précisions sur le GMT (GMT +0 à Londres, +1 à Paris, etc.), mieux vaut indiquer explicitement sur votre site à quelle heure est attendue la livraison !

6. Privilégier les recherches dans la langue native

N’oubliez pas de paramétrer votre outil de recherche de façon à ce que les utilisateurs étrangers puissent directement effectuer des recherches dans leur langue native. C’est sans doute un détail pour vous, mais pour eux, cela veut dire beaucoup !

  1. Préciser clairement les zones de livraison

Vous êtes tout à fait en droit de ne pas proposer de livrer au Mozambique ou au Vanuatu. Mais veillez néanmoins à ce que les internautes le sachent le plus vite possible. Rien de pire que d’achever un fastidieux processus de commande pour se voir refuser l’achat au dernier moment…

  1. Laisser à l’utilisateur la possibilité de changer la langue à tout moment

Cet internaute se connecte certainement depuis les états-unis, mais peut-être est il plus à l’aise en espagnol qu’en anglais. Veillez à toujours laisser à vos visiteurs la possibilité de modifier la langue dans laquelle ils accèdent à votre site web. Et faites attention à écrire le nom de cette langue… dans la même langue, justement. Un russe ne sait peut être pas comment on écrit « russe » en français, mais saura le reconnaître en cyrillique.

  1. Soigner vos icônes, vos images et vos couleurs

Les icônes sont pratiques pour fluidifier la navigation ou pour rendre plus intuitives certaines fonctions d’un site Web. Pour autant, elles ne sont pas toujours universelles. C’est la même chose pour les couleurs : le blanc, couleur du mariage, fut longtemps celle du deuil. Le rouge, symbole de danger en Europe, est quant à lui associé au mariage en Chine.

 

Et pour la traduction ? Europages est là pour vous.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.