Posté le : 23 octobre 2015 Par : BlogEuropages

AirbusA380.jpg

Pas de morosité pour l’industrie européenne de l’aérospatial : le chiffre d’affaires du secteur est en croissance continue, particulièrement dans l’aéronautique civile avec un marché de la maintenance-réparation (MRO) qui se trouve dopé par celui de la construction. Etat des lieux d’un marché en pleine expansion avant le salon international des fournisseurs de l’industrie aérospatiale Airtec qui a lieu du 3 au 5 novembre 2015 à Munich.

Tous les chiffres sont à la hausse. Selon les chiffres de l’ASD (Aerospace and Defence Industries Association of Europe), qui regroupe les associations de 20 pays européens, les industries européennes de l’aérospatial civil et militaire ont réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 197 milliards d’euros, en hausse de 5,6% par rapport à 2012. Sur ce total, 110 milliards d’euros ont été réalisés à l’export, dont 63% liés au civil et 37% au militaire. Les exportations ont lieu majoritairement hors Europe (à 60%). Le secteur de l’aéronautique civile tire cette croissance, représentant à lui seul un chiffre d’affaires de 89 milliards d’euros. Le bilan du secteur français est aussi largement positif avec en 2014 un chiffre d’affaires de 50,7 milliards d’euros, en hausse de 3% par rapport à 2013 (voir les chiffres du Gifas).

 

Aérospatial : l’aéronautique civile tire la croissance. Comme l’explique dans le Blog de l’export Brice Robin, chef de projet aéronautique et spatial à Business France, le marché mondial de l’aéronautique civile s’envole. D’ici 2034, le nombre annuel de passagers transportés devrait plus que doubler, passant de 3 à 7 milliards de personnes, soit une hausse moyenne de 4 % par an. A l’origine de cette accélération de la demande : le Moyen-Orient, l’Inde et la région Asie-Pacifique, Chine comprise. Les deux compagnies qui dominent le marché mondial, Boeing et Airbus, vont devoir augmenter leur capacités de production pour faire face à la concurrence de nouvelles compagnies. Une contrainte à laquelle les sous-traitants et équipementiers vont devoir s’adapter, en optimisant eux aussi leurs procédures de fabrication.

Le marché MRO en plein boom. Le marché de la maintenance-réparation-rénovation (MRO : Maintenance, Repair & Overhaul), indissociable de celui de la construction, est lui aussi tiré à la hausse. La MRO représente à elle seule 15 % du coût total de possession d’un avion sur sa durée de vie (20 à 30 ans). Ce marché, qui fait travailler une majorité de PME est vaste. Selon les prévisions, il devrait atteindre 61 milliards de dollars en 2019.

Et pour trouver votre partenaire et/ou fournisseur dans le secteur de l’aéronautique, utilisez Europages ! Vous pouvez aussi vous rendre au salon Airtec qui propose des rencontres B2B.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *