Posté le : 15 janvier 2019 Par : BlogEuropages

Agriconomie-Europages

Agriconomie, la première place de marché pour les agriculteurs français, se développe en Europe grâce à un algorithme très performant. Elle vient de décrocher un trophée de l’INPI pour sa politique de propriété intellectuelle.

1/3 des agriculteurs français connectés. Basée à Coole (Grand Est), cette plateforme n’a que 4 ans d’existence mais déjà un tiers des agriculteurs français s’y connecte chaque mois. Engrais, semences, pièces de tracteur… : le site e-commerce propose l’exhaustivité des produits nécessaires à une exploitation, aux meilleurs prix et avec une complète transparence. L’objectif affiché d’Agriconomie – dont les trois fondateurs ont une histoire familiale agricole – est d’aider les agriculteurs à mieux piloter leur entreprise et d’être de véritables acteurs de leur stratégie. Passée de 3 à 70 salariés en 4 ans, l’entreprise bouscule les poids lourds du secteur en situation de quasi-monopole.

Un algorithme performant. Deux ans de R&D ont été nécessaires afin de concevoir un algorithme capable de prendre en compte les multiples combinaisons entre les offres de matière première disponibles partout dans le monde et de calculer avec précision le coût d’acheminement de ces produits jusqu’à l’exploitation de l’agriculteur. Des e-services sont venus compléter l’écosystème afin de fédérer la communauté des agriculteurs : observatoire des prix, dossiers techniques, cours des marchés, conseils d’experts…

12 marques protégées. Conscients de l’intérêt de la propriété industrielle, et pour en faire une marque reconnue dans le milieu agricole, Agriconomie a protégé 12 marques, en France et en Union européenne, où elle souhaite bientôt développer son activité grâce à l’INPI (Institut national de la propriété intellectuelle). « Ce trophée INPI est une très bonne nouvelle, a déclaré Paolin Pascot, président et cofondateur d’Agriconomie. Cela contribue à nous crédibiliser et à nous donner plus de visibilité, surtout à un moment où nous sommes en train de faire une levée de fonds de 30 millions d’euros, a t-il ajouté. À date, nous avons déposé douze marques. Nous n’avons encore rien fait pour nos algorithmes, mais nous y travaillons ».

Et pour trouver des contacts en Europe dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage, pensez à utiliser les pages de recherche ciblées d’Europages sur ce secteur !


Les commentaires sont fermés.