Posté le : 8 juin 2012 Par : TeamEuropages

Mengelle-Touya

Qui cherche qui et où dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage ?

Agriculture et élevage : l’Europe, deuxième puissance agricole mondiale

L’Union Européenne est le premier producteur mondial de lait, de blé, de bière et de vin, deuxième derrière la Chine pour les fruits et légumes et la viande, troisième derrière le Brésil et l’Inde pour le sucre. L’UE est le 2ème producteur et le 2ème exportateur de produits agricoles. Elle est aussi le 1er importateur mondial.

5% de l’emploi et 1,2% du PIB en Europe

L’Agriculture représente 5% de l’emploi en Europe avec de très grandes différences d’un pays à l’autre : 1% au Royaume-Uni, 2% en Allemagne, 3% en France, 4%en Italie, 5% en Espagne jusqu’à 30% en Grèce et 70% en Roumanie. Elle correspond à 1,2% du PIB de l’UE, représentant 0,3% au Royaume-Uni à 5% en Roumanie.

180 millions d’hectares exploités dans l’UE sur un total de 430 millions

La superficie agricole utilisée représente, avec 180 millions d’hectares, un peu plus de 40% du territoire européen, avec une grande disparité selon les pays : plus de 50% au Royaume-Uni ou en France, moins de 25% en Finlande, en Suède ou en Autriche du fait d’une part importante de forêts (un tiers du territoire européen). Les terres arables (hors surfaces toujours en herbe et cultures permanentes) occupent 60% de ces surfaces agricoles de l’UE, avec plus de 80% dans les pays scandinaves et moins de 40% dans les îles britanniques ou le Portugal. Les céréales occupent 57 millions d’hectares dont 16% en France, 15% en Pologne et 12% en Allemagne ; les légumes représentent 2 millions d’ha.

Productions animales : Allemagne 1er producteur laitier, France 1er éleveur bovin

La production laitière correspond au tiers de la valeur de la production animale. L’Allemagne est le premier producteur laitier européen avec 18% de la valeur totale, suivie par la France (16%) et l’Italie (10%).Le cheptel bovin européen comprend 90 millions de têtes et contribue pour 22% à la valeur de la production animale. La France qui compte le premier cheptel d’Europe (21%) est le premier producteur de viande bovine (27%), devant l’Italie (12%) et le Royaume-Uni (11%). La production porcine participe pour 22% de la production animale, l’Allemagne suivie de l’Espagne et de la France étant les principaux producteurs.

14 millions d’exploitations agricoles dont seulement une sur cinq est dite « professionnelle »

Une exploitation agricole dite « professionnelle » a une dimension économique correspondant à celle d’une exploitation d’au moins 12 hectares de blé. La moitié des 14 millions d’exploitations de l’UE se situe en Roumanie et en Pologne avec moins de 10% d’exploitations « professionnelles ». En revanche, au Benelux, en France ou en Allemagne, plus des deux tiers des exploitations sont considérées comme « professionnelles ».

Un secteur confronté à de multiples défis :

Comment nourrir la planète ?

Plus de 6 milliards d’habitants, bientôt 9… Parviendra-t-on demain à nourrir la population en préservant la sécurité sanitaire et l’environnement ?

Les enjeux environnementaux et sanitaires de l’Agriculture mondiale

Utiliser moins de pesticides (pollution des eaux et de l’atmosphère), émettre moins de gaz à effet de serre (l’agriculture aurait contribué à 20% du pouvoir de réchauffement global en 2008, selon l’INRA), protéger les sols, sauvegarder la biodiversité… l’agriculture mondiale doit passer du modèle productiviste à un modèle de développement durable.

Comment vivre, en Europe, sans les subventions de la PAC ?

100 Milliards d’euros sont alloués chaque année à l’Agriculture, soit 40% du budget de l’Union Européenne. La PAC (Politique Agricole Commune), mise en place en 1962 – il y a un demi-siècle – a connu une grande réussite car elle a permis d’atteindre l’autosuffisance alimentaire de l’Europe, en garantissant les revenus des agriculteurs. Mais, indépendamment de l’hostilité des Etats-Unis et des pays émergents, de nombreux rapports internes à l’UE dénoncent aujourd’hui son coût devenu trop élevé ainsi que certains effets pervers de ces aides, et vont jusqu’à remettre en cause le bien-fondé de ses objectifs historiques (productivité et progrès technique, soutien des revenus des agriculteurs, stabilisation des marchés, sécurité alimentaire, prix raisonnables pour les consommateurs).

Horizon 2020 de la PAC : 3 objectifs reposant sur deux « piliers »

La Commission de Bruxelles a présenté fin 2010 au Parlement Européen une communication sur « la PAC à l’horizon 2020 ». Celle-ci aura 3 objectifs: la sécurité alimentaire à long terme des Européens, la gestion durable des ressources naturelles et des mesures en faveur du climat, et enfin un développement territorial équilibré. Elle reposera sur deux « piliers » complémentaires: le premier « pilier » couvrira les paiements directs aux seuls agriculteurs « actifs » à taux forfaitaire,pour soutenir leur mission de service public (ex : protection de l’environnement) avec une répartition plus équitable tenant compte des conditions naturelles et économiques, notamment dans les régions défavorisées ; le second « pilier » demeurera l’instrument de soutien en faveur des objectifs de l’Union.

Les 29.000 entreprises du secteur « Agriculture et élevage » présentes sur Europages ont fait l’objet de 3,5 millions recherches en 2011

Sur le site Europages, le secteur Agriculture et Elevage comprend 29.321 entreprises de 117 pays dont 40 pays européens. Ces entreprises attendent d’Europages une meilleure visibilité sur l’immense marché mondial et souhaitent nouer des relations commerciales en dehors de leur pays d’origine. Elles y parviennent largement puisqu’en 2011, plus de 3,5 millions de recherches ciblant les entreprises d’Agriculture et d’Elevage ont été effectuées sur Europages. Quelles activités visaient-elles ? De quels pays provenaient-elles ? Quels pays en ont été les principaux bénéficiaires ?

Des recherches de type « longue traîne » dans Europages

long-tail-agriculture-01

 

es recherches effectuées dans le secteur « Agriculture et Elevage » sur le site Europages durant ces 12 derniers mois se sont réparties entre les 131 rubriques dans lesquelles sont répertoriées les 29.321 entreprises membres.

Les 10 rubriques les plus recherchées recueillent chacune plus de 100.000 recherches et totalisent 55% des recherches.

La rubrique la plus recherchée est « Fruits et légumes import-export» avec plus de 689.000 recherches. Mais elle ne représente que 19,5% des recherches. L’essentiel des recherches se fait donc sur les 130 autres rubriques.

Ainsi les recherches portent sur un grand nombre de rubriques différentes. C’est ce que les spécialistes du web appellent la « longue traîne » : le web donne de bonnes chances de visibilité à des entreprises exerçant une activité de niche.

Des recherches diversifiées selon les pays

Le tableau ci-après (extrait) met en évidence les centres d’intérêt des utilisateurs d’Europages selon leur pays.

pays-rubriques-agriculture-01

 

Note: le vert foncé signale les rubriques d’activité plus particulièrement prisées par les utilisateurs des différents pays.

Les professionnels français, ces 12 derniers mois, ont particulièrement recherché des entreprises d’« import-export de fruits et légumes » et d’ « horticulture », tandis que les entreprises Italiennes (de même que beaucoup d’autres professionnels européens) recherchaient, en plus des « fruits et légumes », des partenaires dans les rubriques « pépinière et sylviculture ». Les Portugais s’intéressent plus que la moyenne aux « producteurs de fruits ».

Pour en savoir plus sur les recherches effectuées sur Europages dans le secteur «Agriculture et Elevage», téléchargez le tableau complet.

Qui cherche où ? (extrait du tableau)

 

pays-pays-agriculture-01

Les internautes ont une forte propension à rechercher au sein de leur propre pays : c’est notamment le cas du Portugal (59%), de la Belgique(56%) et de la France(55%) où plus de la moitié des recherches de produits agricoles et d’élevage sont effectuées dans le même pays.

Dans d’autres pays, les recherches sont effectuées principalement hors des frontières : Roumanie (97%), Pologne (87%) ou Royaume-Uni (81%). Ces chiffres doivent être rapprochés de la situation agricole de ces pays évoqué en introduction. La Roumanie est fortement productrice, les recherches des utilisateurs sur Europages sont probablement orientées vers l’identification de distributeurs. A contrario, les utilisateurs du Royaume-Uni, pays faiblement producteur, sont manifestement à la recherche de producteurs.

Lorsqu’ils recherchent des partenaires commerciaux à l’étranger, les utilisateurs d’Europages favorisent souvent les pays voisins directs et les partenaires commerciaux historiques. C’est ainsi que la France recherche d’abord des partenaires en Espagne et en Belgique. Les Italiens cherchent surtout en France et en Espagne.

Pour en savoir plus sur les recherches effectuées sur Europages dans le secteur « Agriculture et Elevage», téléchargez le tableau complet.

Les recherches proviennent à 80% d’entreprises européennes

Pays-d-origine-des-recherches-d-entreprises-agriculture-01

 

Le site Europages est consulté par des utilisateurs de tous les pays du monde. Les utilisateurs ayant effectué des recherches dans le Secteur « Agriculture et Elevage »sur Europages proviennent de 200 pays. 80% des recherches viennent d’Europe, dont 75% de l’Union Européenne et 63% de la zone Euro. France, Italie, et Espagne sont les pays qui consultent le plus : ils représentent ensemble près de 40% des consultations.

86% des entreprises ciblées appartiennent à l’Union Européenne

Pays-cibles-lors-des-recherches-d-entreprises-du-secteur-Agriculture-Elevage-01

 

Les 29.321 entreprises d’Agriculture et Élevage inscrites sur Europages sont réparties dans 177 pays dont 40 pays européens. Quatre pays totalisent ensemble presque la moitié des recherches :la France (17%), l’Espagne (16%) et l’Italie (12%). Au total, 86% des recherches concernent un pays de l’Union Européenne dont 74% la zone Euro.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *