Posté le : 1 juin 2017 Par : BlogEuropages

Fromages-Europages

Pour soutenir à l’export les entreprises agroalimentaires françaises, l’ANIA (Association nationale des industries alimentaires) a mis en place un programme d’accompagnement des entreprises alimentaires françaises en Chine où de nombreuses opportunités de développement existent. L’association a également lancé, en partenariat avec Business France, un Club export agroalimentaire.

Le marché chinois en plein boom. Si la France reste le 4ème exportateur de biens alimentaires transformés (derrière les Etats-Unis, l’Allemagne et les Pays-Bas), l’excédent des échanges agroalimentaires français est tombé en février 2017 à son plus bas niveau depuis 1994 (+321 millions d’euros), soit un recul de moitié par rapport à février 2016. D’où l’idée de se tourner vers le marché chinois qui représente d’importantes perspectives de développement. Les exportations agroalimentaires de la France vers la Chine ont progressé de 15% en 2016 par rapport à 2015 pour atteindre 1,86 milliards d’euros. La Chine représente 4,2% des exportations agroalimentaires françaises, ce qui correspond environ à un tiers des exportations vers l’Asie. Les produits que la France y exporte le plus sont les vins et spiritueux, puis les produits laitiers et les viandes de boucherie.

Voir la vidéo de l’ANIA sur l’export dans le secteur agroalimentaire (4:05)

Des actions sur la Chine. Avec le soutien de l’Union européenne, l’ANIA vient de lancer un programme d’action sur deux ans pour renforcer la présence des entreprises agroalimentaires en Chine. Ce projet répond à deux ambitions principales : augmenter la part de marché des produits agroalimentaires européens et français en Chine et renforcer la notoriété de cette offre auprès des acheteurs et des consommateurs. Les actions portées par ce programme, développé avec l’agence Sopexa, se décomposent en quatre volets par an :

  • une participation à des salons – complémentaires au programme France – ;
  • une mission Food service ;
  • une venue d’acheteurs chinois en France ;
  • des actions promotionnelles en magasins.

Un Club export avec Business France. L’ ANIA a en outre décidé de mettre en place un Club export agroalimentaire pour les entreprises françaises. Il est destiné à mutualiser les informations, prospecter, et défricher de nouveaux marchés. Alternant réunions physiques et échanges online via une plateforme d’échanges, ce club est présidé par Catherine Chavrier, directrice international d’Eclor. Il mise sur la force du réseau pour réussir ensemble à l’international, et vient en complément de la charte ANIA signée en septembre 2015. Le référent ANIA du Club est Vanessa Quéré. Un prochain atelier est prévu le 6 juin à Paris de 12h à 16h avec la présentation de la programmation à venir des évènements export prévus fin 2017 et en 2018 et un focus sur la Chine.

Et pour trouver des clients et/ou fournisseurs dans l’agroalimentaire, n’hésitez pas à consulter les services d’Europages !


Les commentaires sont fermés.