Posté le : 7 juin 2017 Par : BlogEuropages

Australie-Europages

Doté d’un territoire immense (12 fois la France) et riche en minéraux avec une croissance économique moyenne de 3,3% depuis 1990, l’Australie bénéficie de nombreux atouts pour qui veut s’y implanter. Tour d’horizon de huit secteurs particulièrement porteurs avec la CCI France-Australie.

Les atouts de l’Australie. Economiquement, tous les indicateurs sont au vert pour l’Australie, signale la CCI France-Australie ou French Australian Chamber of Commerce. L’Australie connaît les meilleures performances économiques de l’OCDE avec un taux de croissance annuel de 2,5% en moyenne depuis 2013 (il est même prévu un taux de croissance de 2,6% pour 2017). Bon élève des pays de l’OCDE, l’Australie a une dette publique s’élevant à 28,6% du PIB (contre 96,1% du PIB pour la France !) et un taux de chômage de 5,6% (mars 2017). Autres indicateurs positifs : sa proximité avec les marchés asiatiques à croissance rapide et à forte demande et le fait que 40% de la main d’œuvre australienne ait un diplôme d’éducation supérieure.

8 secteurs porteurs où investir. Dans une note, la CCI France-Australie détaille les huit secteurs où il est le plus intéressant de s’implanter pour une entreprise française :

  1. Le secteur minier. Premier exportateur mondial de charbon et de minerai de fer, l’Australie dispose des premières réserves mondiales de nickel, d’uranium, de plomb et de zinc. Elle est en outre le premier producteur mondial de bauxite, et le 2ème producteur d’or. De plus, le pays dispose d’équipements d’exploration et d’exploitation sophistiqués ;
  1. Le gaz naturel. En 2018, la production de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) devrait augmenter de 250%. L’Australie est le premier producteur mondial avec près de 85 millions de tonnes par an. La demande devrait doubler pour la Chine et l’Inde d’ici 2030 ;
  2. L’agribusiness. Il y a une très grande diversité des climats et des types de culture. On compte 135.000 exploitations agricoles fournissant 93% de l’approvisionnement alimentaire quotidien du pays et nourrissant plus de 60 millions de personnes par an ;
  3. L’industrie pharmaceutique. La plupart des grands groupes mondiaux ont une filiale en Australie. Parmi les groupes français, on compte : Sanofi, Laboratoires Servier, BioMérieux, Groupe Fournier, Laboratoires Pierre Fabre. De plus, le montant des investissements publics dans la recherche atteint un record (AUD 20 milliards);
  1. Infrastructures. Ce secteur est à très fort potentiel, signale la CCI France-Australie. Selon le Global Competitiveness Report 2014-2015, l’Australie est devenu le 20ème pays en termes de niveau des infrastructures;
  2. NTIC. Les dépenses totales dans ce secteur sont de l’ordre de AUD 49,45 milliards en 2016 et le taux de croissance annuel est estimé à 8% pour la période 2003-2017 ;
  3. Tourisme. Ce secteur, qui emploie plus de 600 000 personnes, devrait connaître une croissance de plus de 4% jusqu’en 2033 avec des besoins en infrastructures touristiques (hôtels, aéroports) en augmentation pour répondre à une demande croissante ;
  4. Energies renouvelables. L’Etat australien prévoit d’ici 2020 14,5 milliards de dollars d’investissements dans ce secteur qui a connu 9,3% de croissance de 2012 à 2017. L’objectif est de produire 20% de l’électricité à partir de sources renouvelables d’ici 2020, et plus de la moitié en 2050.

Et pour vous rendre visible auprès de vos futurs partenaires et/ou clients australiens, pensez à vous inscrire sur Europages !


Une Réponse à “Australie : 8 secteurs porteurs”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *