Posté le : 13 mai 2014 Par : TeamEuropages

clavier

Une étude menée par l’entreprise Komarketing Associates révèle les attentes des acheteurs vis à vis des sites web. Des enseignements à étudier avec attention.

Quand la vision des vendeurs et des acheteurs se confrontent, le résultat ne manque jamais d’être intéressant. Dans une étude menée sur un panel malheureusement assez restreint de 175 acteurs du B2B (chefs d’entreprises, consultants, responsables de ventes, etc.), l’entreprise Komarketing Associates met en évidence les différences entre ce que les vendeurs veulent mettre en avant sur leur site, et ce que les acheteurs veulent y trouver.

Ce qui est indispensable, selon les vendeurs :

img1

Ce qui manque, selon les acheteurs :

 

img2

En somme, l’information que vous souhaitez mettre en avant n’est pas forcément celle qui s’avère la plus utile pour votre cible. En l’occurrence, malgré que les vendeurs jugent le prix comme une information essentielle… c’est aussi l’information qui manque le plus selon les utilisateurs. Un décalage qui coûte potentiellement très cher en leads

L’étude nous apprend par ailleurs que 81% des acheteurs préfèrent utiliser les e-mails et 57% le téléphone pour joindre un vendeur… ce qui relativise fortement l’utilité des formulaires de contact que l’on voit fleurir ici ou là. 55% des acheteurs sont d’ailleurs prêts à quitter un site s’ils ne trouvent pas les informations de contact directement, sans passer par l’intermédiaire d’un formulaire parfois fastidieux…

De plus, les acheteurs détestent être interrompus dans leur processus d’achat. Soyez conscients que si votre site comporte une page d’introduction déclenchant une vidéo ou une musique, vous perdez plus de 90% des internautes ! Une pop-up a sensiblement le même effet, avec 88% des internautes découragés, toujours selon l’étude Kormarketing Associates.

Enfin, les acheteurs sont majoritairement rebutés par les longs formulaires à remplir lorsqu’ils souhaitent acheter un produit. Ils ne sont tout simplement pas disposés à livrer certaines informations sur eux-même, et notamment celles qui pourraient servir à un futur démarchage, comme leur numéro de téléphone ou leur adresse postale. En revanche, les acheteurs considèrent qu’il est raisonnable de laisser son adresse e-mail, ce qui laisse donc de belles opportunités de suivi des clients !

Alors, avez-vous évité ces écueils sur votre site web ? En connaissez-vous d’autres qui font fuir les utilisateurs ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.