Posté le : 11 avril 2016 Par : BlogEuropages

CéramiqueEuropages

Très divers, le marché mondial de la céramique est en pleine expansion avec de belles perspectives pour les années à venir. Qu’il s’agisse de composants électroniques, de tuiles, de briques, de filtres, de buses d’arrosage, d’assiettes ou de plats…, tous les indicateurs sont au vert pour les industriels européens de la céramique qui exportent un tiers de leur production hors UE. Détails.

Une industrie européenne compétitive. Comme l’indique l’association Cerame-Unie (The European Ceramic Industry Association), qui regroupe les industriels européens de la céramique, ce secteur est compétitif avec une balance commerciale en excédent de 5 milliards d’euros. L’industrie céramique représente en Europe 200 000 emplois directs et compte plus de 80% de PME. Elle produit en valeur l’équivalent de 28 milliards d’euros dans des domaines aussi variés que le design et l’habitat, le médical, l’aéronautique et le spatial, l’environnement, l’énergie et le transport, la métallurgie ou encore l’électronique et l’électrotechnique (voir à ce sujet les explications du Pôle européen de la céramique basé à Limoges).

Conjoncture mondiale à la hausse. Selon une étude de l’institut Grand View Research relayée par le site Ceramic Industry.com, le marché mondial de la céramique devrait atteindre 287 milliards de dollars en 2022 grâce notamment à de nombreux projets d’infrastructures dans les pays asiatiques (Chine, Inde, Malaisie, Indonésie, etc.). C’est l’Asie qui tire la demande dans le secteur de la construction (tuiles et carreaux). Dans les autres domaines où la céramique est utilisée pour ses vertus isolantes et de résistance à la chaleur, il est prévu une croissance de 9% de 2015 à 2022. Seul sujet de préoccupation pour les Européens : la menace d’arrêt en septembre prochain des mesures anti-dumping de l’UE vis-à-vis des Chinois (voir à ce sujet la position de la Cerame-Unie).

Voir la vidéo d’AEGIS Europe sur la marche des industriels européens contre le dumping chinois (durée : 1m54)

Les tendances du futur. Celles-ci ont été indiquées par plusieurs participants du salon Ceramitec qui s’est tenu en octobre dernier à Munich. Certains ont évoqué le développement de produits permettant de réduire la consommation d’énergie et de toutes les solutions liées à la préservation de l’environnement (utilisation de la biomasse, réutilisation des ressources). D’autres ont parlé d’une demande croissante en faveur de la robotique (usines 4.0) et de nouvelles technologies. Des tendances qui seront évoquées lors des prochains salons du secteur : Ceramics China, qui se tiendra à Guangzhou du 27 au 30 mai et Tecnargilla 2016, qui aura lieu du 26 au 30 septembre à Rimini (Italie).

A l’approche de ces salons, inscrivez votre entreprise sur Europages et soyez trouvés sur le web !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *