Posté le : 30 avril 2020 Par : TeamEuropages

web-3120321_1920

Dans une entreprise, le sourcing est une tâche de la plus haute importance. Un fournisseur aux abonnés absents en cas de problème, des frais inattendus qui viennent gonfler la facture ou un arrêt de production de votre matière première sont de véritables obstacles au fonctionnement de votre entreprise. C’est pourquoi il est essentiel d’être attentif à différents aspects avant de choisir un fournisseur.

Choisir un fournisseur : quelques bases

Avant même de commencer votre recherche de fournisseur, il faut définir si vous souhaitez vous approvisionner à l’international ou non. Si tel est le cas, mieux vaut vous assurer d’en avoir les compétences.

Connaître les Incoterms

Dans une démarche de sourcing à l’international, il est essentiel de bien maîtriser les Incoterms pour ne pas avoir de mauvaises surprises. En effet, entre un approvisionnement EXW (Exworth) qui laisse à votre charge tous les coûts à partir de la sortie de l’usine et un approvisionnement DDP (Delivered Duty Paid), qui ne vous laisse à gérer que le déchargement, les possibilités sont vastes. Voici les 7 incoterms utilisables pour tous les types de transport :

Ex Works (EXW) : le vendeur met la marchandise à disposition de l’acheteur en sortie de son usine à une date définie à l’avance. Ce dernier supporte tous les coûts de transport, de douane ainsi que les risques jusqu’à la destination finale.

Free Carrier (FCA) : les frais d’exportation et formalités sont à la charge du vendeur. L’acheteur règle le transport jusqu’à ses locaux ainsi que les droits et taxes liés à l’import et effectue les formalités.

Carriage Paid To (CPT) : le vendeur organise le transport et supporte les frais de transport jusqu’au point de destination à l’étranger, déchargement compris.

Carriage and Insurance Paid To (CIP) : il s’agit des mêmes contraintes que CPT, mais le vendeur prend en charge l’assurance du transport en plus.

Delivered At Terminal (DAT) : le vendeur organise, paye le transport et le déchargement des biens au point de destination convenu avec l’acheteur. L’acheteur effectue les formalités d’importation et acquitte les droits.

Delivered At Place (DAP) : les marchandises sont mises à disposition par le vendeur dans le pays, mais non déchargées. L’acheteur prend donc en charge le déchargement et le dédouanement import.

Delivered Duty Paid (DDP) : les biens sont livrés à destination finale, non déchargés. Le dédouanement import et les taxes sont à la charge du vendeur.

Pour éviter d’avoir à payer des frais inattendus, mieux vaut donc s’assurer de bien maîtriser les subtilités des échanges internationaux.

Avoir une réflexion globale

Pour bien choisir un fournisseur, il ne suffit pas de s’assurer que son prix est le meilleur du marché. Il est essentiel d’avoir une réflexion globale. Cette réflexion prendra en compte le rapport qualité-prix, mais aussi les délais d’approvisionnement ou encore les risques encourus en fonction du pays de provenance.

Pour aller plus loin avant de choisir son fournisseur

Pour cibler votre sourcing, il conviendra de vous poser plusieurs questions quant aux différents paramètres qui encadreront l’achat et la relation avec le fournisseur.

Regarder les conditions d’achat

Pour assurer une bonne relation avec votre fournisseur, il faut bien entendu être d’accord sur les conditions d’achat et de livraison :

• Y a-t-il un minimum de commande ? Si oui, vous est-il accessible facilement ? Dans le cas contraire, vous pourriez perdre des commandes par impossibilité de commander vous-même auprès du fournisseur.

• Comment se passe la commande ?

• Quelles sont les modalités de paiement ?

• Comment est effectuée la livraison ?

• Quels sont les délais de livraison ?

• La livraison est-elle à votre charge ?

Quels sont les services proposés par le fournisseur ?

Pour assurer une bonne qualité de service à vos propres clients, il convient de vous assurer que votre fournisseur est capable d’en faire autant. Vous devrez donc faire le point sur certains aspects avant de vous engager :

• Le fournisseur dispose-t-il d’un service après-vente ? D’une assistance technique ?
• Quels sont les délais de dépannage le cas échéant ?
• Quelles sont les modalités de reprise d’un produit défectueux ?

D’autres services peuvent également être proposés par un fournisseur et vous aider à améliorer votre chiffre d’affaires. C’est le cas notamment de formations techniques sur les produits ou d’outils d’aide à la négociation et à la vente.

Le fournisseur a-t-il des certifications ?

L’image de vos fournisseurs impacte directement celle de votre entreprise. D’autre part, s’entourer de prestataires de qualité est pour vous un gage de réussite. C’est pourquoi il peut être bénéfique de vous approvisionner auprès d’entreprises ayant obtenu des certifications ou des labels de qualité tels que :

La norme ISO 9001 : concerne le management de la qualité ;

La norme ISO 14001 : concerne le management environnemental ;

La norme ISO 26000 : concerne le management sociétal ou la certification RSE ;

Un label environnemental : NF environnement, FSC pour la filière du bois, Bio, Ecocert…

Certaines entreprises ne souhaitent pas se faire certifier, mais disposent d’une charte déontologique et éthique. Elles peuvent aussi s’avérer d’excellents partenaires.

Nos conseils pour un sourcing réussi

1- Proximité = sécurité

Cela va sans dire, un sourcing de proximité diminue énormément les risques d’approvisionnement. En effet, une marchandise qui est chargée dans un camion pour être livrée directement, ou en passant tout au plus par un hub de distribution, aura moins de risque d’être perdue que si elle vient de l’autre bout du monde par différents moyens de transport. D’autre part, le coût est plus faible.

Cela peut même devenir un argument de vente, puisque l’impact environnemental des entreprises est de plus en plus souvent regardé à la loupe par les consommateurs finaux.

2 – Penser pérennité

Pour ne pas se retrouver dans une situation compliquée, il est essentiel d’envisager une relation sur le long terme. Pour cela, il est important de jeter un œil à la santé financière du fournisseur. Si ses résultats financiers ne sont pas bons, le risque de le voir arrêter son activité sous peu est trop élevé pour le considérer comme un partenaire sur la durée.

3 – Grouper pour économiser

Si vous avez la possibilité de vous approvisionner de plusieurs produits auprès d’un seul fournisseur, cette démarche est fortement conseillée. Non seulement cela vous permettra de limiter les frais de transport, mais en plus vous aurez plus de poids pour négocier les prix. Ajoutez à cela que vous atteindrez plus facilement le minimum de commande et que vous gagnerez du temps à ne passer qu’une commande pour plusieurs produits.

Réaliser un sourcing efficace nécessite de se pencher sur de nombreux aspects. Il ne suffit pas de trouver le produit qui convient au prix qui convient, mais bel et bien d’analyser tous les paramètres qui établiront la relation avec ce partenaire d’une importance capitale.

Ce qu’il faut retenir pour un sourcing efficace :
– Avant même de se pencher sur les fournisseurs potentiels, il faut faire le point sur ses besoins et s’assurer d’avoir toutes les compétences.
– Un bon fournisseur ne se détecte pas uniquement par son prix, mais également par tous les aspects complémentaires.
– Mesurer les risques d’une relation est primordial pour choisir le bon fournisseur.

A votre tour, pour rendre vos produits visibles, pensez à créer votre propre profile !


Les commentaires sont fermés.