Posté le : 14 mai 2020 Par : TeamEuropages

train-821500_640

La crise du COVID-19 qui a débuté au mois de janvier a des effets directs autant sur les marchés clients que sur les marchés fournisseurs. Cette situation sans précédent met l’intégralité de l’économie au ralenti de bien des manières. Pour les entreprises qui restent actives, il peut devenir compliqué de s’approvisionner, ce qui induit une baisse de l’activité alors même que la demande n’a pas diminué. Comment parvenir à se fournir dans ce marché en rupture ?

Pourquoi devient-il difficile de se fournir ?

La première réflexion à mener pour savoir quelle solution mettre en place est de savoir pour quelle raison l’approvisionnement devient difficile. C’est la réponse à cette question qui permettra de trouver la ou les solutions pour parvenir à se fournir à nouveau.

1 – Le fournisseur a dû fermer

De nombreuses entreprises à travers le monde, et notamment celles installées dans des zones infectées par le Covid-19, ont été contraintes de stopper leur activité. Ces entreprises ne sont donc plus du tout en mesure de produire, ni même d’expédier les produits finis en stock.

2 – Le fournisseur ne peut plus s’approvisionner en matières premières

Certains fabricants font venir leurs matières premières depuis l’étranger et ne parviennent plus à se fournir. C’est le cas notamment d’un grand nombre d’entreprises de l’industrie textile ou de l’électronique situées au Vietnam, qui font venir leurs matières premières de Chine, du Japon et de République de Corée. Ces entreprises sont contraintes soit de se mettre à l’arrêt, soit de trouver d’autres fournisseurs. Certaines font le choix d’importer depuis d’autres pays, donc avec des coûts de production plus élevés.

3 – Le fournisseur manque de main-d’œuvre

Les mesures prises dans la plupart des pays impliquent a minima une diminution de la main-d’œuvre dans les usines. La production est donc limitée, ce qui implique des difficultés à fournir tous les clients au niveau habituel. Vous ne recevez donc que des livraisons partielles ou à un rythme moins soutenu qu’à l’habitude.

4 – L’acheminement des produits est compliqué

Parfois, ce n’est pas la production qui bloque, mais l’acheminement des produits finis jusqu’à vos locaux. En effet, les échanges commerciaux avec certains pays sont devenus compliqués, voire impossibles. Certaines entreprises ont vu au début de l’épidémie leurs cargaisons bloquées dans les ports, avec l’impossibilité de les rapatrier en raison de leur provenance. D’autre part, les transporteurs accusent aussi une baisse de main-d’œuvre, induisant souvent des délais de livraison plus longs.

 

Quelle solution pour s’approvisionner malgré la situation ?

Selon les raisons qui expliquent votre difficulté d’approvisionnement, différentes solutions s’offrent à vous. Celle que vous adopterez doit être pensée à court terme, bien sûr, pour répondre dans l’immédiat à la situation actuelle, mais aussi à moyen et long termes pour vous ouvrir de nouvelles perspectives et vous permettre de répondre à l’avenir à de potentielles situations similaires.

1 – Diversifier ses fournisseurs

Si votre fournisseur habituel a été contraint de diminuer sa production, vous pouvez chercher d’autres fournisseurs pour compléter vos besoins. De cette façon, vous assurez aussi vos arrières en cas d’arrêt complet de l’activité par l’un d’entre eux.
Sur le long terme, diversifier vos fournisseurs vous permet de répartir les risques si une telle situation venait à se reproduire.

2 – Élargir sa zone de recherche

Les circonstances font qu’il peut être totalement impossible de s’approvisionner dans une zone. Pour parvenir à se fournir, il peut être intéressant d’élargir votre zone de recherche à l’échelle nationale ou internationale. Il faut néanmoins avoir conscience que cela peut impliquer des hausses du coût d’approvisionnement et parfois des prolongations du délai de livraison. Cependant, il peut s’agir de la seule solution pour rester en activité pendant la crise, ce qui vous donnera une longueur d’avance sur la concurrence à la reprise.

3 – Relocaliser sa chaîne d’approvisionnement

S’il n’est pas envisageable de voir ailleurs, il peut être possible de relocaliser l’approvisionnement. La crise liée au Covid-19 a fait prendre conscience à beaucoup d’entreprises de la fragilité de leur circuit logistique. Dans certains cas, il peut donc être judicieux de rapprocher le fournisseur plutôt que d’aller le chercher plus loin encore.

Encadré : Certaines régions soutiennent la relocalisation de l’approvisionnement

Les régions Grand Est et Occitanie ont mis en place un « pacte de relocalisation » destiné à soutenir les entreprises qui souhaitent relocaliser leur chaîne logistique. L’objectif est de favoriser la revalorisation des circuits courts.

4 – Proposer aux fournisseurs de diversifier leur activité

Si la capacité d’achat est forte, il peut être envisageable de proposer à un fournisseur de diversifier son activité en produisant pour vous quelque chose que vous achetiez chez un autre fournisseur jusque-là. Dans ce cas, il est bien entendu essentiel de s’assurer en amont que le fournisseur en question ne peut pas, lui aussi, être mis à l’arrêt par le Coronavirus.

Les chaînes d’approvisionnement ont souvent été pensées pour diminuer les coûts et les délais, mais rarement pour répondre à une situation comme celle que nous vivons actuellement. Pour réduire l’impact de la crise du Covid-19 sur votre activité, vous devez donc trouver rapidement de nouveaux fournisseurs. Sur EUROPAGES, le moteur de sourcing en ligne, vous pouvez trouver vos fournisseurs à l’internationale parmi 3 millions de sociétés. Le site regroupe des annonceurs de tous les pays en 26 langues.

Rendez vos produits visibles également, pensez à créer votre profile !


Les commentaires sont fermés.