Posté le : 14 mai 2013 Par : TeamEuropages

progress-image-picture-clipart-3

Certains secteurs échappent encore à la crise. Les chiffres du premier trimestre révèlent que le commerce électronique français se porte mieux qu’en 2012, avec 8,4 milliards d’euros dépensés pour les trois premiers mois de 2013.

Le marché arrive à maturation, mais a croissance reste encore belle. Les chiffres du e-commerce français sont tombés, et ils ont de quoi redonner du baume au cœur. Établis par trois grands services de paiement en ligne (Atos Wordline, PayBox Services et Monext), ils indiquent que le chiffre d’affaires du premier trimestre 2013 du commerce en ligne français a progressé de 13,9% par rapport à la même période en 2012. En progression également, le nombre de transactions, qui augmentent de 16,4% sur l’ensemble de l’année 2012 avec 98,3 millions de transactions (contre 84,4 millions précédemment).

Un marché qui arrive à maturation

Cependant, cette bonne santé générale ne doit pas masquer des indicateurs de maturation du marché. Le panier moyen des français, par exemple, progresse, mais faiblement : à peine 4,4% de hausse, soit +3,62 euros pour un total de 85,67 euros. Mais ce niveau reste sensiblement inférieur à celui enregistré il y a un an, qui était de plus de 87€. Et si l’on affine ces résultats par mois, on s’aperçoit que la hausse est loin de se généraliser : si janvier et février affichent une belle progression par rapport aux mêmes mois de 2012, le panier moyen du mois de mars perd quant à lui 3 euros.

Dans ce contexte de ralentissement de la croissance, les entreprises feraient bien de chercher des relais pour donner un nouveau coup de boost à leurs ventes. Affiner son positionnement sur des sites spécialisés, ou donner une nouvelle envergure internationale à son activité sont autant de ressorts dont disposent les professionnels pour améliorer la progression de leurs ventes, y compris dans le B2B. Et de nombreuses entreprises l’ont bien compris…

Relancez votre activité en ligne dès maintenant, c’est gratuit !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *