Posté le : 2 août 2018 Par : BlogEuropages

InfographieEUIPO-Europages

La contrefaçon au sein de l’UE fait perdre chaque année 60 milliards d’euros, selon une étude menée par l’Office de l’UE pour la propriété intellectuelle (EUIPO). Détail des chiffres.

Des pertes équivalentes à 7,5% des ventes. Selon l’étude de l’EUIPO menée durant 5 ans dans 13 secteurs économiques considérés comme les plus vulnérables (cosmétiques, vêtements, médicaments, smartphones, vins et spiritueux, voir liste complète), les pertes annuelles dans ces secteurs s’élèvent à 60 milliards d’euros, soit 7,5% de leurs ventes, en raison de la présence de contrefaçons sur le marché. Les pertes accumulées correspondent à 116 euros par citoyen de l’UE chaque année et l’on estime que 434 000 emplois sont aussi directement perdus dans ces secteurs.

Les 5 secteurs les plus touchés. Le top 5 des secteurs touchés par des pertes de vente liées à la contrefaçon (en volume des ventes) au sein de l’UE est le suivant : vêtements : 23 milliards d’euros (8,1% des ventes), médicaments : 16 milliards d’euros (6,6%), cosmétiques : 5,9 milliards (8,9%), smartphones : 4,2 milliards (8,3%) et vins et spiritueux : 2,7 milliards (6,9%). En termes de volume des ventes, deux secteurs affichent des montants élevés de pertes : les vêtements et accessoires avec un montant de 23 milliards d’euros pour les 28 pays de l’UE (sur un total de 60 milliards) et les médicaments avec un montant de 16 milliards. Dans ces deux secteurs, quatre pays sont les plus touchés : l’Allemagne, l’Italie, la France et l’Espagne.

La France en deçà des chiffres de l’UE. Avec un pourcentage de 5,8% de pertes de ventes directement dues à la contrefaçon, soit 102 euros dus par habitant, la France se situe en deçà des chiffres globaux de l’UE et dans la moyenne des pays européens. Le plus fort pourcentage est obtenu par la Roumanie (22,5%) et le plus faible par la Finlande (4%). Toutefois ces proportions varient si l’on tient compte du montant en euros : c’est l’Italie qui arrive en tête des pays les plus touchés avec 8,6 milliards d’euros devant l’Allemagne (8,3 milliards), puis la France (6,7 milliards) et l’Espagne (6,1 milliards). Enfin, la France subit ses pertes les plus importantes dans les mêmes cinq secteurs les plus touchés qu’en Europe.

Et pour choisir les bons fournisseurs, pensez à utiliser les services d’Europages !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *