Posté le : 6 octobre 2016 Par : BlogEuropages

costarica-europages

Selon une note de la CCI France-Costa Rica, les opportunités d’affaires sont nombreuses dans ce pays qui est la seconde économie en Amérique centrale avec un PIB de 52 milliards de dollars en 2015. Voici 4 secteurs particulièrement porteurs pour les entreprises françaises et européennes.

Le Costa Rica, un marché mature. Considéré par le FMI comme une « économie émergente » (c’est le seul pays de la zone à détenir un PIB par habitant supérieur à 10 000 dollars), le Costa Rica est un marché mature et attractif, estime dans sa note, datée de juillet 2016, la CCI France-Costa Rica. Le pays s’est engagé depuis 30 ans dans une stratégie de diversification économique et d’intégration aux chaînes de valeur globale dans les industries technologiques et les services à haute valeur ajoutée. Résultat : il existe de nombreuses opportunités d’affaires pour les entreprises étrangères dans les biens de consommation, les services, le tourisme et les infrastructures (transports, services urbains, assainissement, déchets, etc.).

Un régime de zone franche. En outre, les entreprises étrangères peuvent bénéficier d’un régime de zone franche particulièrement avantageux avec des taxes et des impôts réduits pour les secteurs suivants :

– Sociétés exportatrices manufacturières ;

– Sociétés exportatrices commerciales (non productrices) ;

– Compagnies exportatrices de services ;

– Compagnies et organisations engagées dans des recherches scientifiques ;

– Compagnies manufacturières pouvant exporter ou non (aucun niveau minimum d’exportation n’est requis).

4 secteurs porteurs. Voici, selon la CCI France-Costa-Rica, 4 secteurs particulièrement porteurs pour les entreprises françaises et européennes :

  • Secteur médical. Depuis l’entrée en vigueur du volet commercial (1er octobre 2013) de l’Accord d’association entre l’Union européenne et les pays d’Amérique centrale, les barrières douanières des dispositifs médicaux ont été partiellement diminuées. Résultat : le Costa Rica est le second pays d’Amérique latine à exporter des dispositifs médicaux (après le Mexique). Les principaux clients sont les Etats-Unis (71%), la Belgique (9%), la France (3,6%), le Japon (3,4%) et les Pays-Bas (2,7%).
  • Energies renouvelables. Au cours du 1er trimestre 2016, 97% de l’énergie produite par l’ICE (Institut costaricien d’électricité) est provenue d’énergies renouvelables, dont 65,6% de sources hydroélectriques, 15,6% d’éoliennes et 13,7% de sources géothermiques. Les pays européens ont une expertise à apporter, notamment pour le solaire encore peu développé.
  • Infrastructures. Le pays a du retard en termes d’infrastructures routières, ferroviaires et portuaires. Voici quelques projets à venir : projet de tramway à l’étude dans la capitale de San José ; appel d’offres sur la construction de l’aéroport d’Orotina à prévoir vers 2018, agrandissement et modernisation du port de Limón remporté par la société APM (Pays Bas).
  • Tourisme. La contribution du secteur touristique dans le PIB du Costa Rica est importante. En 2015, les recettes en devises provenant du tourisme représentaient 2 850 milliards de dollars pour le pays, soit 6% du PIB. Le bloc nord-américain est la principale région de provenance de tourisme du Costa Rica avec les Etats-Unis en première position (1 million de touristes). L’Europe est la seconde région avec l’Allemagne et l’Espagne suivie de la France. Des places sont à prendre dans les domaines de l’ingénierie touristique, des procédés de construction, des équipements de bien-être, ou encore des contrats de gestion d’hôtels.

Et pour rechercher un partenaire au Costa-Rica, pensez à consulter Europages !


Une Réponse à “Costa Rica : des opportunités dans 4 secteurs”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *