Posté le : 18 octobre 2017 Par : BlogEuropages

digitalisation des PME Europages

Contrairement aux idées reçues, la transformation digitale d’une PME ou d’une ETI concerne l’ensemble de l’entreprise et ne consiste pas simplement à injecter de la technologie. C’est pourquoi Bpifrance Le Lab a développé une matrice de la transformation digitale avec trois chantiers prioritaires autour desquels structurer sa transformation digitale : le client, l’organisation et l’écosystème. Explications.

Trois profils de dirigeants identifiés. Selon une enquête réalisée entre février et avril dernier par Bpifrance Le Lab auprès de 1814 dirigeants de PME et ETI françaises, intitulée Dirigeants de PME et ETI face au digital, Histoire d’incompréhension, trois profils de maturité digitale se dégagent :

  • les Sceptiques (38% de répondants): ils ne croient pas à la révolution digitale ou demandent encore à en être convaincus. Leur défi est de s’acculturer et d’initier le projet de transformation ;
  • les Apprentis (52%): ils ont compris l’importance de la transformation digitale et ont déjà engagé quelques actions en ce sens. Leur objectif est de structurer leur projet ;
  • les Conquérants (10%): ils sont pleinement engagés dans la transformation digitale de leur entreprise et bougent de nombreuses lignes. Il leur reste à fédérer les équipes autour du projet de transformation.

 Les 3 chantiers prioritaires. Dans son étude, Bpifrance Le Lab a élaboré une matrice de la transformation digitale visant à aider les dirigeants et leurs équipes dans cette mutation. Trois chantiers prioritaires autour desquels structurer sa transformation digitale ont été identifiés :

  • le client: il s’agit d’intégrer le client dans la création de valeur en passant d’un client acheteur et passif à un client ressource et actif avec différentes étapes : connaissance et proximité des clients à offres constantes, puis personnalisation de l’offre existante et nouveaux services et enfin co-production de l’offre ;
  • l’organisation: il s’agit d’injecter de la transversalité et de s’appuyer sur l’intelligence collective en passant d’une organisation hiérarchique, rigide et fonctionnelle à une organisation agile, ouverte et collaborative ;
  • l’écosystème: il s’agit de stimuler et animer la création de valeur au sein d’un écosystème de partenaires en commençant par des partenariats sur des offres existantes mises en commun, puis en proposant de nouveaux services et offres avec une nouvelle organisation.

Comme le souligne Bpifrance Le Lab chacun de ces trois chantiers est interdépendant l’un de l’autre et s’inscrit dans un temps long, d’où la nécessité d’être tenace. Pensez aussi à vous aider des solutions digitales proposées par Europages permettant de développer deux des chantiers prioritaires : les clients ainsi que l’écosystème avec la possibilité de trouver des partenaires dans le monde entier ! Et lisez aussi notre livre blanc Marketing digital B2B pour les PME !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *