Posté le : 28 juin 2018 Par : BlogEuropages

Blockchain-Europages

L’assureur-crédit Euler Hermes et la filiale française de la banque HSBC ont décidé de tester ensemble une blockchain appliquée à leurs opérations d’assurance-crédit et d’affacturage. Une première sur le marché de l’assurance et du financement du poste client.

Qu’est-ce qu’une blockchain ? Selon le site Blockchain France, une blockchain est une base de données sécurisée fonctionnant sans organe central de contrôle. Par extension, elle constitue une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création et se trouve partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne. L’expérimentation conjointe menée par Euler Hermes et HSBC a pour objectif de créer un processus d’assurance-crédit et d’affacturage en environnement blockchain. Concrètement, les équipes du Trade Innovation Lab d’HSBC France, d’Euler Hermes France et de la Digital Agency d’Euler Hermes, ont lancé un Proof of Concept (POC) sur une période de 4 mois en mode agile.

Vers la dématérialisation des factures. «Cette expérimentation s’inscrit parfaitement dans la tendance de fond de dématérialisation des factures et préfigure ce que pourrait être le futur des flux de créances commerciales », souligne dans un communiqué Charles Ruelle, co-directeur de la Digital Agency d’Euler Hermes. Grâce à la blockchain, toutes les parties prenantes d’une transaction commerciale ont une vision dynamique, transparente et complète des données relatives à cette transaction, en temps réel. Il s’agit d’une première étape en ce sens, l’objectif étant d’ouvrir rapidement l’expérimentation à d’autres acteurs de la gestion de facture, tels que les éditeurs de facture par exemple.

1ère opération pilote de trade. HSBC vient d’annoncer le traitement de la 1ere opération pilote de trade basée sur la blockchain. « Dans la même logique, nous avons travaillé avec Euler Hermes pour être en mesure de traiter les opérations d’affacturage dans ce même environnement technologique », signale Beatrice Collot, Directeur Trade et Affacturage chez HSBC France.

Si les travaux en sont encore au stade exploratoire, ces recherches aideront à terme à améliorer l’expérience des entreprises utilisant des solutions de gestion des comptes clients. En permettant la transparence et la traçabilité de l’information, la blockchain simplifie en effet le suivi d’une facture et de son paiement. Le POC devrait être testé prochainement avec des utilisateurs réels et des transactions existantes, afin de franchir une nouvelle étape vers la digitalisation des opérations d’affacturage et de couverture des transactions commerciales entre entreprises.

Et pour trouver un partenaire financier, pensez à utiliser les services d’Europages !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *