Posté le : 2 mai 2018 Par : BlogEuropages

©Metropolitan Influence

La filière française du cuir se porte bien, ayant réalisé en 2017 de bons chiffres à l’export (+7% par rapport à l’année précédente). Ses ventes sont en progression régulière depuis 2009, passant de 5 milliards à 10,6 milliards d’euros avec de très bonnes performances réalisées par la maroquinerie. Détails des chiffres fournis par le Conseil national du cuir.

Une filière performante à l’export. Alors que la France connaît son pire déficit commercial depuis 2011, la filière française du cuir a réduit le sien de 13%, annonce dans un communiqué le Conseil national du cuir, qui regroupe 20 fédérations ou syndicats professionnels du secteur depuis l’élevage jusqu’à la distribution des produits finis. Toutes filières confondues, les douanes françaises ont enregistré une hausse de 7% à l’import et 4,5% à l’export. Les importations de la filière française du cuir évaluées à 11,6 milliards d’euros, n’augmentent que de 5%, tandis que les exportations, pesant 10,6 milliards d’euros, progressent de 7%. Les ventes vers les principaux clients, à savoir l’Italie, Hong-Kong, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont respectivement progressé de 7%, 13%, 1% et 18%.

La maroquinerie à la hausse. Les secteurs de la chaussure et de la maroquinerie, qui représentent respectivement 30% et 61% des exportations françaises de la filière française du cuir, réalisent les meilleures performances à l’export. Leurs ventes à l’étranger enregistrent des hausses de 7% et 9%. En exportant pour un montant de 6,5 milliards d’euros, en hausse de 9% par rapport à 2016, l’industrie de la maroquinerie est en bonne place dans le palmarès des industries les plus exportatrices de France. La demande étrangère pour les produits de luxe français est toujours forte. Les ventes d’articles de voyage et de sacs à main augmentent ainsi respectivement de 24% et 10%.

La part de l’Europe augmente. La demande européenne évolue de manière encore plus rapide. En effet, les exportations au sein de l’UE (35% des exportations) progressent de 13%. Les ventes en Italie, au Royaume-Uni et en Allemagne ont bénéficié d’un essor respectif de 9%, 19% et 11%. La part de l’Europe dans les importations françaises a également tendance à croitre alors que la part de l’Asie se réduit. Les importations en provenance d’Europe et d’Asie représentent respectivement 49% et 46%. Ce recul de l’Asie s’explique en grande partie par la réduction des importations venant de Chine. Elles ont régressé de 7% en 2016 et 3% en 2017. La Chine, qui était le plus gros fournisseur de la France, vient d’être devancée par l’Italie dont les ventes sur l’hexagone ont progressé de 15%.

Et pour trouver des clients ou des fournisseurs dans le domaine de la filière cuir, dans le monde entier, pensez à vous inscrire sur Europages !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *