Posté le : 10 novembre 2017 Par : BlogEuropages

Ghana-billets-Europages

Selon la CCI France-Ghana, ce pays est négligé à tort par les investisseurs étrangers, alors qu’il représente des opportunités d’affaires intéressantes pour les entreprises. Coup de projecteur sur le Ghana, seconde économie de l’Afrique de l’Ouest après le Nigeria, avec 10 raisons d’y investir.

Voici, selon la note de la CCI France-Ghana 10 raisons d’investir dans ce pays :

    1. Stabilité politique. Le Ghana a connu vingt dernières années d’alternance politique régulière, ce qui est une référence dans la région ;
    2. Economie diversifiée. 54% du PIB est réalisé par le secteur des services, 27% par l’industrie et 19% par l’agriculture. Des secteurs comme le tourisme, les infrastructures, l’agro-industrie ou le textile sont particulièrement ouverts aux IDE ;
    3. Taille de son marché. Avec plus de 27 millions de consommateurs, le Ghana est le 2ème marché d’Afrique de l’Ouest. Avec une classe moyenne grandissante et une croissance démographique annuelle de 2,3%, la demande connaît une hausse à la fois qualitative et quantitative ;
    4. Hub logistique. Le Ghana est le 2ème pays d’Afrique de l’Ouest en nombre de passagers transportés. Son principal port, Tema, représente un trafic de 750000 TEU/an avec une extension en cours prévue pour un montant de 1,4 milliard d’euros ;
    5. Environnement des affaires. Le Ghana est 108ème au classement Doing Business (Banque mondiale) avec une note au dessus de la moyenne sub-saharienne et devant les principales économies de la région que sont le Nigeria et la Côte d’Ivoire ;
    6. Ouverture économique. Le Ghana a connu une progression de 13,7% de flux IDE entrants entre 2015 et 2016, augmentant le stock d’IDE à 28 milliards d’euros, soit 18% des IDE d’Afrique de l’Ouest ;
    7. Revenus à l’export. Le pays dispose de revenus conséquents à l’export : 2ème producteur mondial de cacao, 2ème producteur africain d’or et producteur de pétrole depuis 10 ans ;
    8. Attractivité territoriale. Le commerce extérieur ghanéen a généré près de 22,5 milliards d’euros en 2016 avec une domination des importations (12 milliards d’euros). L’UE est le 1er partenaire commercial et dispose d’un accord de partenariat économique depuis fin 2016 ;
    9. Système financier. Le Ghana dispose d’un solide cadre réglementaire avec un système qui tend à diminuer les coûts bancaires. Il se développe via les fintech et le mobile money ;
    10. Modernisation numérique. Avec l’arrivée de câbles sous-marins internationaux, le Ghana dispose d’une bonne connectivité internet permettant la présence de leaders internationaux tels que IBM et Google. En outre, les services publics se modernisent pour faciliter les procédures administratives.

Et vous, avez-vous connu une « sucess story » au Ghana ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *