Posté le : 11 juillet 2016 Par : BlogEuropages

MakeinIndia-Europages

Avec son milliard d’habitants, ses mégalopoles, sa population anglophone, le développement de sa classe moyenne et l’explosion de la consommation, l’Inde est devenue un marché incontournable pour les PME européennes. Voici douze secteurs particulièrement porteurs.

Pourquoi y aller maintenant ? Tous les voyants sont au vert selon les experts de ce pays. Comme le souligne Business France dans une fiche pays, les prévisions de croissance pour les années 2016 et 2017 devraient être de l’ordre de 7,5% selon le FMI, un chiffre en forte évolution. Tous les secteurs d’activité sont concernés par cette croissance, et tout particulièrement celui des services qui représente à lui seul 52% du PIB, devant l’industrie à 31%.

Autre atout de taille : Le Premier ministre actuel, Narendra Modi, au pouvoir depuis 2014, et sa volonté de faire de l’Inde un hub manufacturier mondial en attirant un maximum de capitaux étrangers. Voir à ce sujet la campagne gouvernementale « Make in India » lancée avec succès en septembre 2014 avec 25 secteurs d’investissements possibles. Sans oublier l’attractivité de la main d’œuvre, la jeunesse de la population, avec une classe moyenne qui dépassera les 300 millions de personnes en 2025, et la stabilité institutionnelle du pays.

Voir la vidéo du Premier ministre indien Narenda Modi présentant la semaine « Make in India » lancée le 13 février 2016 à Munbaï (29 minutes)

12 secteurs porteurs. En tenant compte de la diversité des 29 états qui composent l’Inde, les entreprises européennes ont toutes leurs chances de réussir. Voici une liste de douze secteurs porteurs identifiés par Business France et par l’agence britannique UK Trade & Investment :

  1. Les télécoms – Avec 833 millions de connexions mobiles actives en 2014, l’Inde se présente comme le deuxième marché mondial en volume.
  2. Les énergies – Le secteur des énergies renouvelables est en pleine croissance. Selon Business France, le marché solaire indien enregistre chaque année une croissance de 5%, et le pays a pour objectif d’installer 100 GW en 2020, contre 3 GW actuellement. L’UK Trade & Investment ajoute également le nucléaire, le pétrole et le gaz. Voir la vidéo de Make in India sur les opportunités dans le secteur des énergies renouvelables (30 secondes).
  3. Les infrastructures – 103 milliards de dollars d’investissement sont prévus sur la période 2012-2017 dans le ferroviaire et les transports urbains, selon Business France. L’UK Trade & Investment cite également la mise en place prévue par le gouvernement indien de 98 « villes intelligentes ».
  4. La santé et pharmacie – Le taux de croissance du secteur de la santé indien est estimé à 15% jusqu’en 2018. Quant à la pharmacie en Inde, cette industrie devrait faire son entrée dans le top 10 mondial d’ici 2020, ce qui devrait représenter 45 milliards de dollars, estime Business France. L’UK Trade & Investment cite encore le secteur des biotechnologies qui devrait atteindre 60 milliards £ en 2025.
  5. L’automobile – Actuellement 6ème producteur mondial, l’Inde devrait se classer 3ème sur le marché automobile en 2020, derrière la Chine et les Etats-Unis, estime Business France. Voir la vidéo de Make in India sur les opportunités dans le secteur des composants automobiles.
  6. L’agroalimentaire – La demande intérieure en termes de produits transformés est grandissante, souligne Business France.
  7. L’électronique – L’électronique représente le troisième poste d’importation en Inde avec 66% de la demande en produits finis qui est satisfaite par des biens importés, selon Business France.
  8. L’aéronautique – Ce secteur est en plein développement, estime l’UK Trade & Investment aussi bien dans le civil que le militaire. En 2020, l’Inde devrait devenir le troisième marché mondial pour l’aéronautique civil.
  9. Le numérique (hors-télécoms) – L’Inde représente le deuxième marché mondial en flux avec 77 millions de smartphones vendus en 2014 et 300 millions d’internautes, selon Business France.
  10. Les technologies innovantes – Toujours selon Business France, l’Inde se place en première place mondiale en termes d’externalisation de services de R&D et en quatrième position en ce qui concerne l’écosystème de start-up technologiques.
  11. L’ingénierie. Ce secteur offre de nombreuses opportunités, notamment dans le domaine des équipements industriels, de l’automation, des technologies de l’environnement, souligne l’UK Trade & Investment.
  12. L’enseignement. Les besoins sont immenses dans ce domaine, et à tous les niveaux (primaire, enseignement supérieur). Pour l’UK Trade & Investment, les entreprises britanniques peuvent saisir des opportunités pour développer des programmes de formation et d’e-learning.

Pour trouver des partenaires et/ou distributeurs en Inde, consultez Europages !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *