Posté le : 10 octobre 2014 Par : TeamEuropages

drapeau italien-doublet.com

En matière de commerce extérieur, l’Italie, 4ème puissance économique européenne, retrouve le sourire avec un excédent commercial s’élevant à 30,4 milliards d’euros en 2013, soit 1,9% du PIB. La France reste un partenaire de premier plan de ce pays (2ème client et 2ème fournisseur) derrière l’Allemagne. 5 secteurs d’activité peuvent offrir de bonnes opportunités pour se lancer sur le marché italien.

4,4 millions de PME italiennes performantes. Le tissu entrepreneurial de l’Italie est particulièrement performant : on compte ainsi 4,4 millions d’entreprises (dont 99% de PME) contre 3,6 millions en France, qui consacrent une part importante de leur activité à l’exportation. Quant aux ETI (entreprises de taille intermédiaire) italiennes, elles ont un PIB par salarié de 45.591 euros, ce qui place l’Italie en tête des pays de l’UE. Le commerce extérieur italien a enregistré en 2013 de très bons résultats, avec un excédent commercial atteignant 30,4 milliards d’euros, soit le meilleur résultat depuis plus de quinze ans, en hausse significative par rapport à la bonne performance déjà enregistrée en 2012.

L’Allemagne et la France, 1er et 2ème partenaires. Cette amélioration reflète toutefois avant tout le fort recul des importations (- 10,5% sur 2 ans) qui concerne principalement les produits énergétiques. Les exportations italiennes (390 milliards d’euros en 2013) restent majoritairement orientées vers les pays de l’UE qui représentent en 2013 plus de 53% du total avec dans le top 5 des pays clients respectivement l’Allemagne, la France, les Etats-Unis, la Suisse et le Royaume-Uni.

Concernant les importations italiennes (359 milliards d’euros en 2013), l’Allemagne et la France restent les deux premiers pays fournisseurs. La France se positionne en premier fournisseur de l’Italie pour les produits agro-alimentaires.
La Chine, en 3ème position depuis 2007, voit sa part de marché augmenter et passer à 6,4%. Viennent ensuite les Pays-Bas et la Russie, pays pour lequel les importations ont significativement augmenté en 2013 (de près de 10%) en raison des achats de gaz.

5 secteurs porteurs. Cinq secteurs sont identifiés par Ubifrance pour se lancer sur le marché italien :

  1. la santé et le bien-être
  2. les produits agricoles et alimentaires avec la prochaine Exposition universelle de Milan 2015 qui aura pour thème « Nourrir la planète». Découvrez les 3.300 entreprises italiennes de ce secteur sur Europages.
  3. les technologies de l’information/communication (voir à ce sujet l’article d’Europages L’Italie, une nouvelle frontière pour l’e-commerce)
  4. la franchise
  5. la sous-traitance industrielle.

N’hésitez pas à inscrire votre entreprise sur Europages pour être trouvé et contacté par des entreprises italiennes qui recherchent votre savoir-faire !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *