Posté le : 12 mars 2012 Par : TeamEuropages

Silhouette-homme-2

Monsieur MARSEAUX, Directeur L’ABRI FORAIN… « …Notre site internet n’est pas marchand. C’est une simple vitrine…

Monsieur MARSEAUX, Directeur L’ABRI FORAIN

L’ABRI FORAIN fabricant abris forains, tentes, parasols et parapluies

Pourriez-vous me décrire votre activité ?

Nous fabriquons des abris forains, soit des tentes, des parasols et des parapluies. Nos clients sont aussi bien des forains que des cafés ou des restaurants.

Comment définiriez-vous votre avantage concurrentiel ?

J’ai une grande confiance dans la qualité de nos produits. Nous existons depuis près de soixante-dix ans et nos clients savent qu’ils peuvent avoir confiance en nous. Nous sommes connus comme le loup blanc. Et une telle notoriété constitue indéniablement un avantage concurrentiel et un gage de longévité.

Cette notoriété vous permet-elle de vous passer complètement de la promotion ?

Non, nous sommes obligés de faire de la promotion, comme tout le monde. Si certains clients nous connaissent déjà et depuis longtemps, il ne faut pas négliger les nouveaux acteurs. Les atteindre est la condition sine qua non de notre développement.

Quels sont les moyens de promotion que vous employez pour vous faire connaître de ces nouveaux acteurs ?

Le moyen le plus simple et le plus sûr que nous ayons trouvé est de marquer nos parasols de notre logo et de notre nom. Ainsi, nous sommes certains d’être vus. Récemment, nous avons eu confirmation de l’efficacité de cette méthode. Nous venons d’être contactés par une société danoise dont les représentants ont repéré nos parasols à Nice ! Ensuite, viennent les moyens en ligne. Nous sommes particulièrement attentifs à notre référencement, tant en ce qui concerne notre E*Page sur Europages que notre propre site internet. Notre site internet n’est pas marchand. C’est une simple vitrine.

Menez-vous d’autres actions promotionnelles en ligne ?

Non, nous avons fait le choix de concentrer tous nos efforts en ligne sur Europages et notre site internet. C’est largement suffisant, dans la mesure où un bon référencement nous permet d’être suffisamment visibles pour que de nouveaux clients viennent à nous.

Êtes-vous satisfait de ce que vous apporte Europages ?

Je n’ai pas le temps de me pencher méticuleusement sur les statistiques que vous m’envoyez. Le manque de temps est un problème crucial.

Menez-vous d’autres actions de promotions hors-ligne ?

Non, nous ne faisons jamais de marketing direct hors-ligne. Réaliser un mailing papier, par exemple, nous prendrait un temps infini, pour un retour sur investissement dérisoire.

Quelle est la part de l’export dans votre chiffre d’affaires ?

Encore une fois, il me serait difficile de vous fournir des chiffres. Cette part est résiduelle. Nous avons bien quelques clients dans la communauté européenne et quelques autres à la Réunion. Et il nous est arrivé une fois ou deux de commercer avec le Japon ou la Polynésie. Mais cela reste anecdotique. La très grande majorité de notre chiffre d’affaires se fait en France.

Comptez-vous sur Europages pour vous développer dans cette voie ?

Pas vraiment. Le coût du transport de notre matériel est prohibitif. Et malheureusement Europages n’y peut rien.


Les commentaires sont fermés.