Posté le : 2 août 2018 Par : BlogEuropages

Etude-Pramex-Europages

Selon une étude réalisée entre mai 2017 et février 2018 par la société d’accompagnement à l’international Pramex et la Banque Populaire, les USA restent la première destination des investissements français à l’étranger, tandis que, malgré la crise catalane, l’Espagne est devenue la première destination européenne pour les entrepreneurs français en 2017, devant le Royaume-Uni. Détails de l’étude.

Une étude réalisée auprès de startups, PME et ETI. Le baromètre réalisé par Pramex et la Banque populaire recense les projets d’investissements réalisés à l’étranger par 204 startups, 199 PME et 241 ETI françaises en 2017. Il agrège des projets créateurs d’emplois par le biais de créations de filiales, de joint-ventures et d’acquisitions à l’étranger. 859 projets d’implantation ont été ainsi identifiés, dont 641 créations de filiale et 218 acquisitions, représentant un échantillon d’au moins 40 % de chacun de ces marchés. Particulièrement dynamiques, les startups françaises ont vu le nombre de leurs projets à l’étranger croître de 25% en 2017 par rapport à 2016. Celles-ci s’implantent en moyenne à l’étranger dès leur quatrième année d’existence.

Les USA, 1ère destination devant l’Espagne. Selon l’étude, les Etats-Unis restent la destination de prédilection des entreprises françaises avec 16% des projets d’investissements en 2017, dont un nombre significatif de primo-investisseurs. Ces derniers privilégient la côte Est, où New-York et Boston concentrent 40% des implantations. Avec 37% des projets d’implantation, l’Europe et notamment l’Espagne (8,4% des projets), le Royaume-Uni (7% des projets) et l’Allemagne (6,9% des projets) attire bon nombre d’entreprises françaises, à la fois pour des raisons de proximité, de normes européennes facilitant les flux d’affaires, de devise commune (hors Royaume-Uni) et d’absence de droits de douanes.

La Chine en 5ème position. La Chine se situe pour sa part en 5ème position avec 6,2% des projets d’implantation. Elle domine l’Asie et demeure le premier pays émergent visé par les entreprises françaises, probablement du fait de la croissance encore forte de son économie et de son très fort potentiel à moyen et long terme. On trouve ensuite le Canada en sixième position avec 4,4% des projets. Enfin, les Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) demeurent peu présents dans les projets d’implantation des entreprises françaises. Ils ne représentent, malgré leur immensité, que 13% des implantations. La Chine récupère la moitié de ces investissements.

Et pour trouver de nouveaux partenaires internationaux, pensez à consulter Europages par pays et par secteur d’activité !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *