Posté le : 11 janvier 2012 Par : TeamEuropages

Silhouette-homme-1

Bert CONINGS, Directeur général et fondateur MARYSNACK « …nous visons maintenant les pays de l’Est. Et nous comptons sur EUROPAGES pour les atteindre. »

Bert CONINGS, Directeur général et fondateur MARYSNACK

MARYSNACK | fabricants de produits de snack : steack américain, boulettes artisanales, hamburgers

Pourriez-vous définir votre activité ?

Nous sommes fabricants de produits de snack : steack américain, boulettes artisanales, hamburgers … Notre gamme est très étendue.

Comment vous distinguez-vous de la concurrence ?

Nous ne faisons que des produits halal ! Automatiquement, nous avons accès à une part importante de ce marché.

Comment faites-vous pour promouvoir votre activité ?

La clientèle musulmane communique sans difficulté, beaucoup mieux que les Belges, si j’ose dire … Cette caractéristique de notre clientèle nous offre une garantie de visibilité. Et de fait, nous n’avons pas vraiment besoin de déployer tant de moyens promotionnels.

Pas même sur internet ?

Je n’irais pas jusque là. Bien entendu, internet est complémentaire du bouche-à-oreille. Aujourd’hui, il est impossible de s’en passer, pas même dans notre secteur, aussi particulier soit-il. De fait, nous sommes répertoriés chez Europages et nous en sommes très satisfaits. Notre propre site internet est aussi un élément de notre stratégie de promotion en ligne.

Avez-vous atteint des nouveaux clients via Europages ?

Oui. Nous avons réussi à conclure quelques affaires via Europages. Leur nombre s’élève à trois ou quatre par an.

Ces nouveaux clients obtenus via Europages proviennent-ils de Belgique ou bien de l’étranger?

De l’étranger, principalement de France et d’Afrique.

Dans ce cas, vous est-il possible de savoir si vous êtes satisfait de votre ROI ?

Oui, nous en sommes très satisfaits. Il s’agit là de clients que nous n’aurions pu atteindre sans Europages. En revanche, nous avons cessé de nous rendre dans des salons car le ROI obtenu via votre site internet est largement supérieur. Et nous avons pensé que continuer dans cette voie plutôt que d’investir dans notre visibilité sur internet aurait été une erreur stratégique.

Avez-vous toutefois des suggestions pour améliorer le ROI ?

Etant donné que le marché du halal est essentiellement arabophone, il est évident qu’une traduction de notre annonce en arabe Europages nous ouvrirait des portes.

Souhaitez-vous continuer de vous ouvrir à l’export ?

Oui, nous visons maintenant les pays de l’Est. Et nous comptons sur Europages pour les atteindre.


Les commentaires sont fermés.