Posté le : 20 mai 2015 Par : TeamEuropages

Metallurgie

Le secteur de la métallurgie connaît une hausse de la consommation mondiale. Mais comme dans d’autres secteurs, l’industrie européenne est confrontée à la concurrence de pays émergents comme la Chine. Les PME européennes, majoritaires dans le domaine de la métallurgie, savent toutefois s’adapter à l’export en fabriquant des pièces complexes à la demande.

Les Européens, premiers consommateurs d’acier. Selon un rapport de l’Assemblée nationale française traitant de la situation de la sidérurgie et de la métallurgie française et européenne, la consommation mondiale d’acier est en augmentation de 6% par an en moyenne. Elle atteint aujourd’hui un total de 1,5 milliard de tonnes avec une projection de 2 milliards en 2030. Et ce sont les Européens qui consomment le plus d’acier : 310 kg par habitant contre 263 kg en Amérique du Nord et 239 kg en Asie. La production européenne d’acier est de seulement 145 millions de tonnes avec trois principaux pays producteurs : l’Allemagne, l’Italie et la France (voir les chiffres de la Fédération française de l’acier).

Les PME européennes s’adaptent. Sur le plan européen, le secteur de la métallurgie est confronté à une concurrence mondiale « extrêmement sévère », estime la Fédération des minerais, minéraux industriels et métaux non ferreux (Fedem). Ce secteur représente 437 000 emplois en Europe et un peu moins de 300 milliards de chiffre d’affaires. Le Ceemet, qui regroupe les organisations patronales du secteur au niveau européen a préconisé un certain nombre de mesures pour être plus compétitif (voir son « position paper » de novembre dernier).

En France, on compte 43 000 entreprises françaises de métallurgie, qui sont majoritairement des PME tournées vers l’export. Celles-ci ont su s’adapter aux besoins de leurs clients internationaux à l’image de la fonderie Giroud – présente sur Europages – une PME de Barraux (Isère) qui fabrique des pièces complexes à l’unité ou en petites séries, pour des clients toujours plus exigeants sur la qualité et la précision. L’entreprise a réalisé en 2013 10,9 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont près de 80% à l’export.

Autre perspective de développement dans la filière : le recyclage de métaux, une activité en pleine croissance avec plus de 30 000 salariés en France (+ 20% depuis 10 ans).

Consultez notre carte interactive pour visualiser le volume conséquent de recherches effectuées dans ce secteur. Inscrivez votre entreprise sur Europages pour bénéficier vous aussi de ces recherches !


Les commentaires sont fermés.