Posté le : 28 octobre 2015 Par : BlogEuropages

SEO article Europages

Savoir bien optimiser le référencement de ses pages web (On-Page SEO) devient de plus en plus essentiel. Une étude de l’éditeur Raven, spécialisé dans les outils d’audit pour le référencement à destination des marketeurs, donne des indications quant aux erreurs les plus communes. En voici trois principales à éviter.

78% de photos ou illustrations non référencées. L’éditeur Raven a réalisé son étude entre février 2013 et juin 2015 en crawlant 200 millions de pages internet à partir desquelles ont été analysées 4 milliards de données SEO On-Page (travail SEO réalisé au sein de la page web et de son code source). Il en ressort trois caractéristiques principales :

  • L’importance des photos, des images et des illustrations : 78% des pages étudiées ont des photos ou des images liées qui sont mal référencées (attributs titre ou ALT manquants),
  • La suprématie de Google Analytics dans l’analyse du trafic : 83% des sites étudiés par Raven utilisent Google Analytics,
  • La persistance du contenu dupliqué (ou duplicate content) : 29% des pages ont du contenu dupliqué.

3 erreurs les plus répandues. Parmi les enseignements à retirer de cette étude, voici les 3 principales erreurs qui sont les plus répandues concernant le On-Page SEO :

  1. Photos avec les attributs titre ou ALT manquants. Le référencement des photos et des illustrations d’un site internet est trop souvent négligé alors que chaque jour, il y a 1 milliard de requêtes sur le moteur de recherche Google Image. Selon l’étude de Raven, 53% des pages étudiées ont des photos avec des attributs titre manquants, un pourcentage impressionnant ! Quant aux attributs ALT, qui permettent de décrire le contenu des images, 25% des photos des sites étudiés par Raven n’en comportent pas. Vérifiez ce qu’il en est des photos de votre site !
  1. Méta-descriptions manquantes ou qui sont à la mauvaise longueur. La méta-description a pour but de décrire le mieux possible le contenu d’une page web en environ 160 caractères. Elle doit être renseignée au sein des balises HTML meta name = « description ». 34% des pages étudiées par Raven n’ont pas de méta-description correcte : celle-ci est trop courte ou trop longue, inexistante ou dupliquée. Dommage car bien souvent cette méta-description apparaît sous le titre de la page dans les résultats de recherche remontés. Elle participe à l’incitation de l’internaute à cliquer.
  1. Pages avec du « duplicate content ». Dernier point important : le contenu dupliqué (ou « duplicate content » en anglais), qui représente 29% des pages étudiés par Raven. Les algorithmes d’indexation des moteurs de recherche tels que Google ont tendance à pénaliser le contenu dupliqué. Celui-ci est constitué, soit de pages du site ayant le même titre, soit de pages du site dont le principal contenu existe sur le site ou des sites tiers.

Et si ces questions de référencement vous semblent trop compliquées, utilisez dans un premier temps Europages !  Créez une E*Page optimisée pour l’indexation sur les moteurs de recherche. En savoir plus.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *