Posté le : 22 avril 2016 Par : BlogEuropages

Papier-Europages

Représentant un chiffre d’affaires de près de 75 milliards d’euros et 23% de la production mondiale, l’industrie européenne du papier et du carton doit s’adapter à de nouveaux défis liés à la protection de l’environnement et au développement de la digitalisation. Etat des lieux d’un secteur en train d’évoluer vers l’industrie 4.0.

Objectif : l’industrie 4.0. « Paper Industry 4.0 » : c’est le titre d’une étude menée l’an dernier par la Confédération des industries européennes du papier (CEPI – Confederation of European Paper Industries) pour étudier les perspectives d’avenir. Les axes d’action sont clairs : plutôt que de lutter contre la digitalisation, qui entraîne une baisse de la production de papiers à usage graphique, il faut l’utiliser à son propre avantage. En clair, être capable de répondre aux nouveaux besoins des consommateurs en étant capable de produire en petites séries en automatisant les processus de production et en respectant au mieux les contraintes environnementales. Une orientation confirmée par le MIP (Mouvement de l’intersecteur papier carton) français lors de sa conférence de presse du 19 avril dernier. « Les usines du futur devront s’adapter, gagner en flexibilité et élaborer des produits nouveaux en cohérence avec les besoins spécifiques de leur territoire », explique le MIP qui reprend le terme « d’industrie 4.0 ».

Voir à ce propos la vidéo du commissaire européen à l’Economie Numérique Günther H. Oettinger sur l’industrie papier 4.0 adressée aux participants du salon professionnel European Paper Week 2015. Durée : 8m15.

Les chiffres 2015 de l’industrie européenne. Selon les chiffres provisoires donnés par la CEPI, la consommation de papier et de carton en Europe est restée stable en 2015. Le total de la production européenne a atteint 91 millions de tonnes en 2015, dont près de 36% exportés vers l’Europe, 27% vers l’Asie, 11% vers l’Amérique du Nord et 9% vers l’Amérique latine. Quant aux importations, elles ont augmenté de 2% en 2015 par rapport à 2014 et sont principalement en provenance de l’Europe (44% du total). La production de papier à usage graphique continue de baisser en 2015 (- 4% par rapport à 2014), tandis que celle des papiers et cartons pour emballage augmente (+2,6%) ainsi que celle des papiers d’hygiène (+1,8%). Des tendances également confirmées au niveau français par les chiffres du MIP.

Innover avec de nouveaux produits. Comme le rappelle le MIP, il est essentiel pour l’industrie européenne d’innover collectivement en inventant de nouveaux produits et de nouvelles manières de travailler. C’est ainsi le cas de la biomasse, où un consortium européen est en train de développer un procédé à moindre impact environnemental pour extraire la cellulose. Ou encore le développement d’emballages intelligents avec des propriétés barrières biosourcées face à l’eau, aux graisses, au gaz et aux odeurs.

Et si vous cherchez des partenaires et/ou des clients dans ces nouveaux domaines, pensez à utiliser Europages ! Notre carte interactive permet également de voir quels sont les pays les plus demandés dans les recherches effectuées à partir de la France. Deux pays viennent largement en tête : l’Espagne et l’Italie. Ils sont ensuite suivis par la Belgique, le Portugal et l’Allemagne.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *