Posté le : 7 avril 2017 Par : BlogEuropages

Perou-Europages

Bénéficiant d’un accès au marché de l’UE grâce à un accord de libre échange signé en mars 2013, le Pérou est classé selon le rapport de la Banque mondiale Doing Business 2017 en 3ème position en Amérique latine en termes de d’opportunités d’affaires. Voici 6 secteurs particulièrement porteurs, selon la CCI France-Pérou.

1. Le secteur minier

Premier secteur indiqué par la CCI France-Pérou, celui des mines. Ce secteur contribue pour 11% au PIB national : le Pérou est le 3e producteur mondial de cuivre, d’étain, d’argent et de zinc. Il est aussi un important producteur d’or, de plomb et de plus de 40 minerais. En 2016, ses exportations ont représenté 20,8 milliards de dollars US, soit 63% des exportations péruviennes. Il existe un fort potentiel en minerais non métalliques avec 47 projets pour des investissements estimés à près de 47 milliards de dollars

 2. L’agro-industrie

Avec ses 7,6 millions d’hectares de terres fertiles, le Pérou présente de bonnes opportunités dans le secteur de l’agro-industrie. Les agro-exportations ont représenté en 2016 près de 5 milliards de dollars US (+8,6% par rapport à 2015). Le Pérou est le 1er exportateur mondial d’asperges, de paprika, de bananes bio et de quinoa. De plus, la saisonnalité inversée par rapport à l’hémisphère Nord permet l’exportation des produits hors saison sur ces marchés à des prix très compétitifs. Parmi les opportunités commerciales, la CCI France-Pérou cite une demande croissante pour les produits laitiers et carnés, les sodas, les boissons énergétiques, les boissons alcoolisées, les plats préparés, et les plats surgelés.

3. Le secteur du bâtiment

Le déficit en infrastructure est estimé à 60 milliards d’euros à moyen terme (2016-2020) et 110 milliards sur le long terme (2016-2025). Il existe une carence de 1,5 million d’habitats dans le pays. La construction de bâtiments à faibles émissions de CO2 est en développement, notamment pour les immeubles de bureaux. Le gouvernement lance régulièrement des appels d’offres pour améliorer son réseau routier et son réseau ferroviaire. En 2017, 26 projets publics devraient être lancés pour une valeur de 11,57 milliards de dollars. De plus la législation est favorable aux investisseurs étrangers, note la CCI France-Pérou.

4. Le tourisme

Le tourisme est la 3ème source de devise du pays. Le taux de croissance du secteur est estimé à 7,5% en 2017. Plus de 3,75 millions de touristes sont venus en 2016 (+7%), et l’on prévoit 4 millions en 2017. Les dépenses des touristes sont évaluées à 3,5 milliards de dollars en 2016, soit +6% par rapport à 2015. Parmi les axes de développement pour le tourisme, on peut citer l’aventure (Andes, Amazonie), la santé et la nature. Un Plan stratégique national de développement du tourisme a été mis en place pour la période 2015-2025 et Lima recevra les Jeux Panaméricains en 2019.

5. La santé

Le secteur de la santé représentait 5,3% du PIB en 2015. Le secteur privé a une forte présence, étant un des principaux moteurs du secteur (cliniques, chaines de pharmacies). Le déficit en infrastructures de santé est évalué à 17 milliards d’euros. De forts besoins en dispositifs médicaux sont à prévoir avec notamment des projets de construction de trois hôpitaux en 2017.

6. L’énergie

Le Pérou possède des réserves en énergies primaires, secondaires et renouvelables lui permettant d’être énergétiquement autonome. La production d’électricité de janvier à octobre 2016 a connu une croissance de 9% et celle de gaz de 7%. Quant aux énergies renouvelables, elles disposent d’un véritable potentiel de croissance et bénéficient d’incitations fiscales.

Et pour être visible auprès de futurs partenaires au Pérou, pensez à vous inscrire sur Europages en créant votre propre E*Page !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *