Posté le : 9 novembre 2018 Par : BlogEuropages

Bresil-poulet-Europages

Premier exportateur mondial de poulet, le Brésil souhaite développer ses exportations vers les pays de l’UE. Représentant les producteurs brésiliens, l’Association brésilienne des protéines animales (ABPA) a présenté son plan d’action lors du dernier salon SIAL.

Le Brésil, 1er exportateur mondial. La volaille est un secteur clé de l’export agricole brésilien : en 2017 ce secteur représentait à lui seul des revenus de 7 milliards de dollars sur un total de 15 milliards d’exportation de viande. Avec 13 millions de tonnes de poulet produits en 2017, soit 14,5% de la production mondiale, le Brésil est le deuxième producteur du monde derrière les Etats-Unis. En ce qui concerne les exportations, le pays est le premier exportateur mondial avec 4,32 tonnes de volaille exportée en 2017, soit 36% des exportations totales. Pour l’instant, l’Europe ne représente que 8% des exportations, loin derrière des pays tels que l’Arabie Saoudite, la Chine, le Japon, ou l’Afrique du Sud, voir le détail des chiffres.

Répondre aux attentes des consommateurs européens. D’où la volonté de l’Association brésilienne des protéines animales (ABPA) de développer les exportations vers l’UE en répondant au mieux aux attentes des consommateurs européens. Pour ce faire, l’ABPA a présenté un plan d’action lors du salon SIAL qui s’est tenu en octobre dernier à Paris. « Le secteur avicole brésilien a démontré sa capacité à respecter les cahiers des charges internationaux les plus stricts et n’a jamais enregistré de cas de grippe aviaire sur son territoire, a déclaré Francisco Turra, président de l’ABPA. L’ensemble des acteurs de la filière s’est engagé dans une démarche de progrès innovante pour intégrer pleinement les nouvelles attentes des consommateurs », a t-il précisé.

Le plan d’action de l’ABPA. Ce plan se décline en 3 axes concrets :

– Réalisation d’un mapping des attentes européennes mené par des experts indépendants du cabinet français Phylum. Dans un contexte de forte évolution des demandes consommateurs, notamment en Europe, cette étude identifiera les principaux sujets de préoccupations des consommateurs et des autorités, au-delà des fondamentaux sanitaires ;

– Diagnostic in situ des installations, des pratiques d’élevage et de transformation de la filière de production brésilienne, en lien direct avec les problématiques identifiées lors de l’analyse ;

– Mise en place d’un comité scientifique indépendant qui aura pour mission d’accompagner les acteurs dans l’évolution de leurs pratiques.

Et pour vous rendre visible auprès des producteurs brésiliens de poulet et développer des partenariats, inscrivez votre entreprise sur Europages !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *