Posté le : 2 mai 2018 Par : BlogEuropages

Risquespays-Europages

L’évolution des notes de risques pays pour le premier trimestre 2018 varie selon les assureurs crédits Euler Hermes et Coface. Pour le premier, il y a ainsi en Europe une amélioration de la note de la Russie et une dégradation de celle de la Roumanie, tandis que le second note une amélioration de la note du Portugal et une dégradation de celle de la Suède. Détails des chiffres.

Euler Hermes : Russie à la hausse, Roumanie à la baisse. En ce qui concerne les risques pays, Euler Hermes a amélioré la note du Chili, du Ghana, de la Côte d’Ivoire, de l’Egypte et de la Russie, et a dégradé celles de la Roumanie, de l’Algérie et de la Tunisie (voir la carte et les notes par pays. Pour l’Europe, la Russie est passée de la note C4 à C3 et la Roumanie de la note B1 à B2.

Euler Hermes surveille également l’évolution du risque d’impayé dans 18 secteurs dans 76 pays. Au premier trimestre 2018, 21 secteurs ont vu leur note améliorée, particulièrement en Amérique Latine (7), en Europe de l’Ouest (6) et en Asie (5). Dans le même temps, 10 secteurs ont connu une dégradation de leur note, voir la carte. A noter que pour le troisième trimestre consécutif, Euler Hermes relève plus d’améliorations de notes sectorielles que de dégradations. Cela reflète une amélioration globale de la demande et de la rentabilité des entreprises, de nombreux secteurs ayant profité de l’accélération de la croissance mondiale.

Coface : Portugal à la hausse, Suède à la baisse. Pour les notes de risque pays, Coface a amélioré la note de l’Afrique du Sud, du Nigéria et du Portugal (voir le rapport complet). Ce dernier pays a vu sa note passer de A3 en A2 en raison « d’une croissance extrêmement dynamique et grâce à une contribution nette des exportations positive », note Coface. Trois pays ont par contre été déclassés : le Costa-Rica, la Tunisie et la Suède. Ce dernier a été déclassé de A1 en A2 en raison de la détérioration du marché immobilier et des risques accrus dus à l’endettement élevé des ménages.

Concernant les secteurs, Coface note pour l’Europe de l’ouest une dégradation de la note des TIC due notamment à la note de l’Italie, qui passe de risque moyen à élevé en raison d’un segment électronique en difficulté et de défaillances d’entreprises importantes. Le secteur du textile-habillement voit pour sa part sa note de risque baisser, grâce notamment à la Suisse car la spécialisation dans les produits à haute valeur ajoutée a sauvé certains fabricants. Ceux-ci ont également bénéficié d’une demande intérieure et européenne plus élevée. A noter enfin que le secteur de la construction est dans le rouge au Royaume-Uni avec une production qui a chuté de près de 4% en janvier 2018, selon Coface.

Et pour profiter des opportunités liées à la conjoncture, pensez à utiliser Europages pour trouver vos partenaires, fournisseurs et clients !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *