Posté le : 20 janvier 2012 Par : TeamEuropages

STS-Jean-Christophe-MERIC

Jean-Christophe MERIC, Directeur commercial STS  » … nous apprécions l’état d’esprit d’EUROPAGES, qui, malgré sa dimension européenne et internationale, veille toujours à ne pas négliger ses clients. »

Jean-Christophe MERIC, Directeur commercial STS

STS moulage de pièces de polystyrène expansé de haute densité

Pourriez-vous nous décrire votre activité ?

Notre activité consiste à mouler des pièces de polystyrène expansé de haute densité, destinées à l’isolation, comme à la flottaison ou bien à la fabrication d’équipements techniques. Dans un langage plus courant, je pourrais vous dire que nous faisons des flotteurs pour piscines ou bateaux, des porte-clés flottants. Leurs utilisations sont multiples : ils servent tantôt à délimiter le périmètre de baignade dans une piscine, tantôt au balisage d’un slalom ou d’une zone militaire.

Qui sont vos clients ?

Vu l’affectation de nos produits finis, nos clients proviennent de secteurs extrêmement divers : de la pêche professionnelle, de l’équipement sportif, de l’industrie, de l’armement ou encore de la décoration et des loisirs. Si nos clients travaillent dans des domaines très différents, notre produit, sa matière première qu’est le polystyrène expansé de haute densité, lui, reste toujours le même. Et c’est précisément cela qui nous rend unique.

Ainsi ce sont vos matières qui vous distinguent de la concurrence ?

Nous nous distinguons de nos concurrents par nos méthodes de fabrication. Notre polystyrène est très différent de celui des autres transformateurs. Notre polystyrène ressemblerait presque à du bois, tant il est dense et solide. Nous avons fait le choix de la qualité et de la résistance. Chez STS, nous avons souhaité nous éloigner de la cagette à poisson qu’on casse sur le genou, nous avons voulu confectionner un matériau bien robuste. Le plus difficile ensuite est de se faire connaitre comme un fabriquant différent.

A ce propos, quels sont les moyens que vous employez pour promouvoir votre activité et votre positionnement en termes de qualité ?

Nous faisons en sorte d’être bien référencés sur internet. Il s’agit là de notre priorité absolue. En effet, dès que des professionnels recherchent des pièces techniques en polystyrène, ils se mettent à taper toute sorte de mots-clés que nous nous devons d’avoir imaginés en amont et intégrés à nos descriptions de produits. Il est impératif d’apparaitre dans les premières pages de résultats des recherches de nos prospects. Europages nous permet d’atteindre des sommets en la matière. En disant cela, je m’appuie sur des statistiques bien précises. J’en reçois tous les mois, tant pour mon site internet que pour notre E*Page sur le site d’Europages. Les résultats sont très bons. Par ailleurs, notre site internet est, à mon sens, remarquablement bien fait. Il est très clair, très épuré, il met en valeur les caractéristiques de notre produit. Les prix par contre n’y sont pas indiqués directement; notre site n’est pas marchant. Mais cela ne pose aucun problème : nos clients sont avertis, ils savent ce qu’ils cherchent et attendent simplement de nous que nous leur fassions un devis.

Quels types de clients avez-vous atteints grâce à Europages ?

Lorsque nous avons choisi de nous inscrire sur Europages, nous voulions en premier lieu nous faire connaître. Cela reste encore aujourd’hui notre objectif principal. Si en plus de cela Europages nous permettait de conclure véritablement des affaires, ce serait formidable. Mais nous sommes déjà très contents de ce que nous rapporte notre investissement, notamment en ce qui concerne la visibilité.

Êtes-vous satisfait du ROI consécutif à votre abonnement chez Europages ?

Oui, nous sommes très satisfaits. Et au-delà des chiffres que j’évoquais précédemment, nous apprécions l’état d’esprit de cet annuaire du business, qui, malgré sa dimension européenne et internationale, veille toujours à ne pas négliger ses clients, fussent-ils de petites ou moyennes entreprises. A ce propos, je tiens à remercier les commerciaux de chez Europages qui nous rendent visite régulièrement et ont toujours la bonne idée de nous communiquer les coordonnées de clients potentiels. Leur attitude proactive et chaleureuse dépasse le cadre stricte de la bonne entente professionnelle. Et c’est bien agréable !

Quelle est la part de l’export dans votre chiffre d’affaire ?

Elle est quasi nulle.

Comptez-vous sur Europages pour vous aider à la développer ?

Bien entendu, nous y avons pensé en nous inscrivant mais ce n’est pas si facile pour nous. Les marchés que nous visons ne sont pas suffisamment importants pour que nous puissions prendre les mesures nécessaires en cas d’impayé. Le contexte de la crise ne facilite pas un tel développement, cela va sans dire. Nous ne nous fermons cependant aucune porte a priori. De fait, nous aimerions que grâce à Europages apparaisse une affaire suffisamment importante pour nous amener à exporter sans trop de risques. Je vous dirai ce qu’il en est à la prochaine interview !


Les commentaires sont fermés.