Posté le : 10 février 2017 Par : BlogEuropages

Suisse-Europages

La Suisse est un pays qui reste très attractif pour les investisseurs étrangers, et ce malgré le franc suisse fort. Voici 6 secteurs porteurs où investir présentés par la CCI France-Suisse.

Les atouts suisses. Selon le rapport de la CCI France-Suisse, la Suisse a notamment pour atouts la richesse de ses habitants et sa compétitivité. Elle se positionne ainsi à la 2ème place mondiale en termes de PIB par habitant, un niveau de richesse permettant à la population locale de s’intéresser aux nouveautés et de ne pas nécessairement considérer le prix comme facteur décisif d’achat. Ceci implique évidemment un niveau qualitatif attendu très élevé. De plus, la confédération est au 2ème rang mondial en ce qui concerne sa compétitivité, derrière Hong-Kong (1ère place), mais devant l’Allemagne (12ème), le Royaume-Uni (18ème) ou encore la France (32ème), selon le classement de The IMD World Competitiveness (2016).

Les 6 secteurs porteurs. Voici les 6 secteurs porteurs identifiés par la CCI France-Suisse :

  1. L’industrie des machines, équipements et métaux (MEM). Cette industrie occupe une place centrale dans l’économie nationale suisse : avec 320 000 employés, elle est le plus grand employeur industriel et représente, avec 63 milliards CHF (2015), 31% des exportations suisses.
  2. L’industrie chimique. Spécialisée au départ dans les colorants, les essences de parfum et les arômes alimentaires, cette industrie s’est tournée vers la production pharmaceutique, qui a pris la première place. Les principales entreprises pharmaceutiques suisses sont Hoffman-La Roche et Novartis. En marge de ces deux géants, le secteur regroupe 330 PME sur l’ensemble du territoire, et plus particulièrement sur les cantons de Bâle Ville, Bâle Campagne, d’Argovie et du Valais.
  3. L’horlogerie. C’est le troisième secteur industriel suisse à l’exportation après les produits chimiques et l’industrie des machines. Le secteur horloger et microtechnique employait en Suisse près de 57 300 personnes en 2013, un chiffre inégalé depuis plus de 35 ans. En 2015, la Suisse est restée le premier pays exportateur de produits horlogers, avec 22,4 milliards de dollars d’exportations destinées à environ 200 marchés.
  1. La santé. Le secteur hospitalier est un employeur important et significatif. Environ 184 700 personnes travaillent dans les hôpitaux et les cliniques suisses. En outre, ces derniers sont des clients importants pour les fabricants de matériel médical.
  2. La construction. Le secteur de la construction affiche une croissance supérieure à celle du PIB suisse depuis 2008. Le BTP représente plus de 5% du PIB suisse pour 288 500 employés à équivalent temps plein.
  3. Les services financiers. Avec plus de 300 banques, 200 compagnies d’assurances et 2 000 caisses de retraite, la place financière Suisse figure au premier plan au niveau mondial. La plupart des établissements financiers se trouvent sur les sites de Zurich, Genève, Bâle et Lugano.

La CCI France-Suisse rappelle également qu’il est important de respecter les particularités de ce pays pour faire des affaires comme par exemple la singularité de chaque canton, le fait de se renseigner sur ses prospects et de ne pas être arrogant. Et pour trouver un client et un fournisseur, pensez à consulter Europages !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *