Posté le : 2 octobre 2014 Par : TeamEuropages

textile

Dans le secteur du textile et de l’habillement, l’Union européenne est le 2ème exportateur du monde juste derrière la Chine et également l’un des principaux importateurs mondiaux. L’industrie européenne compte dans ce secteur 173 000 entreprises qui représentent un chiffre d’affaires de 166 milliards d’euros en 2013, selon Euratex qui regroupe les industriels européens du secteur, mais elle a de nombreux défis à relever.

L’UE et la Chine, acteurs majeurs. Les exportations du secteur habillement des 28 pays de l’Union européenne (UE) sont en majorité à destination de l’Europe : selon les chiffres d’Euratex, elles représentent 64 milliards d’euros en 2013 sur un montant total de 85 milliards. Par contre, dans le domaine du textile, les exportations de l’UE se font vers d’autres pays tels que les Etats-Unis et la Turquie. Pour ce qui concerne les importations de l’UE, la Chine est de loin le premier fournisseur pour l’habillement (27 milliards d’euros sur un montant total de 122 milliards). Pour le textile, les fournisseurs de l’UE restent majoritairement européens (41 milliards d’euros sur un total de 66 milliards). Signe de l’importance de l’Europe dans le secteur textile-habillement, 80% des 3,7 millions de recherches effectuées sur Europages proviennent de pays européens, voir l’infographie d’Europages.

Quatre pays européens dominent. Selon les chiffres 2013 de l’Union des Industries Textiles, quatre pays européens occupent une place prépondérante. En premier lieu, il y a l’Italie, qui compte à elle seule 17 660 entreprises dans ce secteur réalisant un chiffre d’affaires de 21,9 milliards d’euros. Puis vient la France (4 570 entreprises, CA de 12,5 milliards d’euros), l’Allemagne (seulement 387 entreprises enregistrées car peu de sociétés déposent leurs comptes dans ce pays pour un CA de 11,7 milliards d’euros) et enfin l’Espagne avec 6 437 entreprises pour un CA de 5,8 milliards d’euros.

Des défis à relever. La crise touche particulièrement les pays d’Europe du Sud avec des baisses conséquentes de la consommation d’habillement en Italie (-5% en valeur) et en Espagne (-3,5%) pour la période 2013-2014, indique l’Institut Français de la Mode (IFM). Ce dernier publiera en décembre prochain ses perspectives pour 2015. La France s’en sort mieux que d’autres pays européens avec des exportations et des importations qui ont progressé de 1% en 2013 par rapport à 2012. Ses principaux clients et fournisseurs sont dans l’ordre : la Chine, l’Italie, la Turquie, le Bangladesh et l’Allemagne. Mais les défis à relever sont nombreux : utilisation du numérique, diversification des importations (voir à ce sujet le rapport du Cercle euro-méditerranéen des dirigeants textile et habillement ) ou encore une augmentation incontrôlée du prix des colorants qui menace de nombreuses PME, alerte Euratex.

Retrouvez les 67.000 entreprises du secteur Textile et Habillement membres d’Europages.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.