Posté le : 31 janvier 2013 Par : TeamEuropages

LOST-IN-TRANSLATION

Pour les entreprises référencées sur Europages, le multilinguisme est la garantie d’une plus grande visibilité et l’assurance d’être contactés par des partenaires d’affaires internationaux, et ce, dans leur propre langue. Marion Didier, translation manager, explore le processus de traduction d’Europages et sur ses principales différences avec les systèmes concurrents.

Traduire, ce n’est pas utiliser un mot pour un autre, c’est diffuser un message. Chaque terme doit être scrupuleusement choisi, et ça, Europages l’a bien compris, en choisissant de se constituer depuis 2003 un réseau de traduction freelance, et de ne sous-traiter aucun contenu.

Au départ composé d’une dizaine de traducteurs, notre réseau compte aujourd’hui plus d’une centaine de traducteurs freelance installés partout en Europe et dans le monde. Nous traduisons tous les contenus du site en 26 langues, et les annonces de nos clients en 15 langues à partir de l’anglais, du français, de l’italien, de l’espagnol, de l’allemand et du néerlandais. Notre service traduction fonctionne donc comme une véritable agence de traduction dont nous sommes le propre client. Il assure plusieurs missions : gestion quotidienne des projets de traduction, contrôle qualité, suivi des budgets, recrutement, support et aide aux traducteurs, etc.

Une collaboration étroite qu’Europages s’attache à préserver ; certains de nos traducteurs travaillent avec nous depuis nos débuts il y a plus de 20 ans, c’est dire s’ils connaissent notre métier ! L’an dernier, grâce à cette collaboration fructueuse, ce sont plus de 130 000 annonces, soit 8 000 000 de mots toutes langues confondues qui ont été traduits.

La TAO, atout-maître d’Europages

En 2006, le flux de traduction a été entièrement automatisé afin de permettre une prise en charge plus importante du nombre d’annonces et de fluidifier les envois en traduction en optimisant la qualité, les délais et les coûts. Concrètement, nous avons fait développer selon nos besoins un logiciel de Traduction Automatisée par Ordinateur (TAO) que nous mettons gracieusement à la disposition des traducteurs. Ce logiciel garde en mémoire les phrases d’un document avec leur traduction. Il exploite une mémoire de traduction, c’est-à-dire une banque de données dans laquelle sont enregistrés, sous forme d’unités de traduction, un texte original et son texte traduit équivalent.

Ce système n’a rien à voir avec la traduction automatique (TA) comme Google translate, par exemple. Réalisée entièrement grâce à un ou plusieurs programmes informatiques, sans qu’un traducteur humain n’ait à intervenir, la TA est imprécise et donne lieu à de nombreuses erreurs d’interprétation et de sens. La TAO, au contraire, nécessite l’intervention du traducteur, qui validera ou modifiera les propositions, issues de la mémoire du logiciel, des traductions déjà réalisées correspondant au segment original analysé. Plus la mémoire est enrichie, plus le taux de prétraduction est élevé pour le prochain segment, plus la qualité des traductions est élevée, et ainsi de suite.

Un tel système représente incontestablement un gain de temps et de cohérence terminologique. Il permet également de gérer un volume illimité de textes. Il affranchit le traducteur des tâches fastidieuses et répétitives pour lui permettre de se concentrer pleinement sur sa traduction.

Toutes les semaines, du lundi au jeudi, nous envoyons au traducteur planifié un lot d’annonces. Celui-ci le réceptionne et le traduit dans un délai imparti. Cela garantit à Europages le respect des délais de mise en ligne des annonces de ses clients, mais aussi un rendement annuel. En effet, notre système automatisé est sans interruption et opérationnel 365 jours par an, une véritable valeur ajoutée !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.