Posté le : 7 avril 2016 Par : BlogEuropages

Vins-Europages

L’Europe (UE 28) représente 60% de la production mondiale de vins avec trois pays qui dominent : l’Italie, la France et l’Espagne. Face à la baisse de la consommation de vins en Europe, ces trois pays ont adopté une stratégie différente pour concurrencer les nouveaux pays producteurs et viser le marché chinois en pleine expansion. Explications.

Production : le trio de tête européen. Selon les statistiques de l’OIV (Organisation internationale de la vigne et du vin), trois pays européens sont dans le trio de tête de la production mondiale de vin : l’Italie, la France et l’Espagne. A eux seuls ces trois pays représentent 48% de la production mondiale. En 2015, l’Italie se retrouve à la première place de producteur mondial avec 48,9 millions d’hectolitres produits sur un total de 276 millions d’hectolitres. Vient ensuite la France (47,4 millions d’hectolitres), puis l’Espagne (36,6 millions d’hectolitres). Derrière ce trio de tête européen, on trouve à la quatrième place de producteur mondial, les Etats-Unis (22,1 millions d’hectolitres), puis l’Argentine (13,4 millions d’hectolitres) et le Chili, qui affiche un record de production avec 12,9 millions d’hectolitres en 2015.

Italie, France, Espagne : 3 positionnements différents. Face à une baisse de la consommation de vins en Europe et dans la perspective où l’Asie devrait devenir le premier consommateur mondial, les trois pays producteurs leaders en Europe ont mis en place leur propre stratégie, explique la Coface dans une étude intitulée « Face à la mondialisation du marché du vin, l’Europe plie mais ne rompt pas ».

La France s’est positionnée vers la création de valeur avec des surfaces récoltées en baisse et une production orientée qualité. L’Espagne pratique une politique d’augmentation des volumes avec plus de surfaces récoltées et une production orientée vers le moyen et bas de gamme. Tandis que l’Italie se situe dans une position intermédiaire entre la France et l’Espagne. Pour la Coface, il semble que l’orientation vers une production de qualité soit la meilleure stratégie pour affronter la concurrence des producteurs des « vins du nouveau monde » (Afrique du Sud, Australie, Etats-Unis, Chili).

L’Espagne, 1er fournisseur du marché français. Les flux entre pays européens montrent la montée en puissance de l’Espagne sur le marché français au détriment de l’Italie. Selon un rapport de FranceAgrimer faisant le bilan 2015 du commerce extérieur des vins, l’Espagne domine largement le marché français des vins à l’importation avec une part de marché de 75 % en 2015. L’origine Espagne est surtout présente parmi les vins SIG en vrac et sans mention de cépage. La provenance Espagne représente 35 % des volumes de vins en bouteille importés par la France en 2015, le Portugal 25 % et l’Italie 21 %. Ces chiffres sont confirmés par les statistiques de recherche d’Europages effectuées à partir de la France : l’Espagne vient largement en tête des recherches (voir notre carte interactive).

Et pour tous ceux qui recherchent des fournisseurs et/ou des clients dans le domaine du vin, pensez à consulter Europages !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.