Témoignages clients

Jean-Pierre Sauterel

OPS Plastique

Jean-Pierre Sauterel, directeur

Comment la PME iséroise OPS Plastique utilise internet

Spécialisée dans l’injection de pièces techniques en matériaux plastiques et élastomères pour des marchés de niche, la PME iséroise OPS Plastique utilise internet pour se faire connaître de nouveaux clients et pour trouver des fournisseurs. Explications de son dirigeant Jean-Pierre Sauterel.

Fabricant de composants plastiques par injection

Créée dans les années 1950 par le père de l’actuel dirigeant, Jean-Pierre Sauterel, la PME OPS Plastique fabrique des composants plastiques par injection en moyenne et petite série. Au départ, rien ne prédestinait cet ingénieur en aéronautique à reprendre la société de son père. C’est pourtant ce qu’il a fait en 1990. « C’est un marché de niche, souligne Jean-Pierre Sauterel, car nous mettons au point des pièces sur-mesure en fonction des besoins préc is des clients. Notre réactivité de PME nous permet de nous différencier par rapport à des groupes du secteur comme Nief plastic, Faiveley plast ou ERE plastic PVL ». Ses principaux domaines d’intervention concernent le matériel électrique et électronique (à 60%), le médical, la sécurité et le bâtiment. La société réalise 1,5 million de chiffre d’affaires pour 15 salariés, dont 5% à l’export.

Un site internet pour un premier contact à l’export

Le site internet d’OPS Plastique a été refait il y a deux ans avec une version en anglais et l’achat de 1.000 mots clés. « Cela nous a fait connaître et nous crédibilise pour un premier contact. Mais après, rien ne remplace le contact direct pour finaliser les opérations, souligne Jean-Pierre Sauterel. C’est par le biais du site que nous avons une multitude de nouveaux clients qui sont de plus en plus des start-ups. L’inconvénient c’est que celles-ci veulent créer de nouveaux produits mais sans avoir forcément les financements ou les références nécessaires, au contraire de sociétés industrielles établies et structurées… ».

« Grâce à Internet, nous pouvons entrer en contact avec de nouveaux clients à l’étranger. Nous n’avons pas besoin d’avoir de force commerciale dédiée, souligne Jean-Pierre Sauterel. Nous développons ainsi des produits avec des Suisses dans le secteur médical et des Belges dans le monde du design. Et Europages nous amène un flot de trafic et de demandes en provenance du Maghreb et de l’Asie, poursuit-il. Nous avons d’ailleurs trouvé grâce à Europages des fournisseurs européens qualifiés de granulés de matières plastiques (Allemagne, Italie et Portugal) ». En outre, Europages permet de cibler les intervenants du secteur. OPS Plastique n’a pas de politique digitale plus poussée : la société ne pratique pas d’e-mailings par elle-même et n’est pas présente sur les réseaux sociaux.

Continuer à aller dans les salons

Parmi les conseils à donner pour l’export, Jean-Pierre Sauterel estime que si Internet permet une première prise de contact, il est primordial de continuer à aller dans des salons professionnels pour avoir un contact direct. « Cela est essentiel en termes d’échanges techniques et de savoir-faire, estime t-il. C’est ainsi que OPS Plastique s’est rendue au salon de la sous-traitance Midest qui s’est tenu à Paris du 17 au 20 novembre et sera présent en mars prochain au salon régional RIST à Valence. La société participe également au Forum international de la plasturgie (FIP) qui a lieu tous les deux ans en alternance à Lyon et à Düsseldorf.

E*Page : OPS Plastique

Retour à la liste

Et votre entreprise, est-elle référencée sur EUROPAGES ?

Ajoutez votre entreprise