Posté le : 12 avril 2012 Par : TeamEuropages

Rouleaux-metallurgie2

Qui cherche qui et où dans le secteur de la métallurgie ?

Mengelle-Touya

Les analyses sectorielles sur EUROPAGES

Par Jean-Jacques Mengelle-Touya de M&D Conseils

De l’Age du Bronze à la Révolution Industrielle du XIXème siècle

Le premier métal travaillé fut le cuivre et le premier alliage fut le bronze (-2500 à -1200 av JC). L’Age du Fer commence vers -1000 av JC. La découverte du minerai et des propriétés du fer semble simultanée dans différentes parties du monde (Chine, Inde, Europe centrale, Afrique). Pendant des siècles, l’activité métallurgique est demeurée artisanale. Les découvertes du XVIIIème et du XIXème siècle notamment en Angleterre, (passage du charbon de bois au coke, procédés Bessemer, Thomas et Martin) ont été à l’origine de la « révolution industrielle » et de l’accroissement considérable de la production de fonte et d’acier notamment pour répondre aux besoins sans cesse croissants des chemins de fer et de l’équipement de l’industrie en machines.

Aujourd’hui, un secteur « invisible » de 400.000 entreprises et de 4 millions de salariés…

En 2011, l’industrie métallurgique européenne a été qualifiée « d’invisible » car, en dehors de quelques grands groupes et de quelques grands centres sidérurgiques, on ignore généralement la multitude de PMI métallurgiques dispersées sur l’ensemble du territoire.

En 2008, l’Union Européenne dénombrait 400.000 entreprises dans le secteur Métallurgique, essentiellement des PME de moins de 50 salariés, occupant 4,2 millions de personnes, dont 41% dans la transformation des métaux, 30% dans les structures métalliques destinées à la construction et 25% dans les produits métalliques. La production totale dépassait 530 milliards d’Euros.

L’Allemagne, l’Italie, la France, le Royaume Uni et l’Espagne sont les principaux producteurs et exportateurs de produits de la métallurgie.

Le secteur métallurgique représente 10% de la valeur ajoutée totale du secteur manufacturier des 27 pays membres de l’Union Européenne.

La Métallurgie en crise depuis 2008 et les PME prises « entre le marteau et l’enclume »

La crise financière mondiale a particulièrement affecté les industries métallurgiques depuis la fin 2008 : baisse de la production, réduction d’effectifs, fermeture de sites, hausse du coût de l’énergie et des matières premières, pression sur les prix et les coûts par les grands industriels utilisateurs. Les PME du secteur, la plupart sous-traitantes pour les grands donneurs d’ordres, de plus en plus internationaux et mondiaux, sont prises entre le marteau et l’enclume et peinent à trouver les financements nécessaires à leur survie et à leur développement.

En France, le secteur de la Métallurgie, jadis florissant, fait l’objet de vives préoccupations du Gouvernement qui a confié en 2010 aux Académies des Sciences et des Technologies le soin d’identifier les pistes de redressement de ce secteur vital afin de stopper sa désindustrialisation. Ces experts se sont montrés très pessimistes sur l’avenir de la filière. Revaloriser et organiser la formation et la recherche, désertées au fil des années par les entreprises et les Universités, est la première des voies que ces experts recommandent.

133.436 entreprises métallurgiques, décidées à se battre à l’international, sont référencées sur le site Europages

Sur le site Europages, le secteur Métallurgie et travail des métaux comprend 133.436 entreprises de 95 pays dont 40 pays européens et 55 hors d’Europe. Ces entreprises attendent d’Europages une meilleure visibilité sur l’immense marché international et souhaitent nouer des relations en dehors de leur pays d’origine. C’est notamment le cas de l’entreprise Marteau & Lemarié, fournisseur de billes pour l’industrie, membre payant d’Europages.

En 2011, plus de 6 millions de recherches ciblant les entreprises métallurgiques ont été effectuées sur le site Europages. Quelles activités visaient-elles ? De quels pays provenaient-elles ? Quels pays en ont été les principaux bénéficiaires ?

Des recherches de type « longue traîne » dans Europages

 

recherches-longue-traine-metallurgie-secteur04

 

Les recherches effectuées dans le secteur « Métallurgie et travail des métaux » sur le site Europages en 2011 se sont réparties en 412 rubriques dans lesquelles sont répertoriées les entreprises membres.

Les 20 rubriques les plus recherchées totalisent 33% des recherches. Les 11 premières rubriques recueillent chacune plus de 100.000 recherches. Les 25 suivantes plus de 50.000. Les 100 suivantes plus de 10.000.

Ainsi les recherches portent sur un grand nombre de rubriques différentes. C’est ce que les spécialistes du web appellent la « longue traîne » : le web donne de bonnes chances de visibilité à des entreprises exerçant une activité de niche.

La rubrique la plus recherchée est « Aluminium et alliages » avec plus de 160.000 recherches. Mais elle ne représente que 2,6% des recherches. L’essentiel des recherches se fait sur les 411 autres rubriques.

Des recherches diversifiées selon les pays

Le tableau ci-après (extrait) met en évidence les attitudes contrastées des entreprises selon les pays qui recherchent sur Europages.

 

recherches-selon-les-pays-metallurgie-secteur04

 

Les professionnels italiens s’intéressent surtout aux ferro-alliages, à la quincaillerie de bâtiment et à la chaudronnerie. Les Français recherchent de préférence l’aluminium et alliages, les tubes et tuyaux en acier, notamment inox, et les traitements de surface. Les Allemands, l’aluminium, les aciers et la construction mécanique lourde.

Les recherches provenant de Chine sont un peu plus concentrées sur deux rubriques: les roulements à billes et les moules pour matières plastiques.

Pour en savoir plus sur les recherches effectuées sur Europages dans le secteur « Métallurgie et Traitement des métaux », téléchargez le tableau complet.

Qui cherche où ?

distribution-des-recherches-par-pays-metallurgie-secteur04

 

Les internautes ont une forte propension à rechercher au sein de leur propre pays : c’est notamment le cas de l’Italie, de l’Espagne, de la France et de la Belgique où plus de la moitié des recherches de produits métallurgiques sont effectuées dans le même pays.

Dans d’autres pays, les recherches sont effectuées principalement hors des frontières : Pologne (80%), Allemagne (73%), Pays-Bas (71%), Grèce (70%).

Lorsqu’ils recherchent des partenaires commerciaux à l’étranger, les utilisateurs d’Europages favorisent souvent les pays voisins directs et les partenaires commerciaux historiques. C’est ainsi que l’Italie recherche d’abord des partenaires en France, en Allemagne, en Espagne et en Suisse. Les Français cherchent en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Belgique et en Suisse. Les Néerlandais en Allemagne et en Belgique.

Les recherches proviennent à 78% d’entreprises européennes

 

pays-d-origine-des-recherches-metallurgie-secteur04

 

Le site Europages est consulté par des utilisateurs de tous les pays du monde. Les utilisateurs ayant effectué des recherches sur la Métallurgie et le travail des métaux dans Europages proviennent de 185 pays. 78% viennent d’Europe, dont 72% de l’Union Européenne et 64% de la zone Euro. Italie, France, Espagne et Allemagne sont les pays qui consultent le plus : ils représentent ensemble une consultation sur deux.

87% des entreprises ciblées appartiennent à l’Union Européenne

 

pays-cibles-par-les-recherches-metallurgie-secteur04

 

Les 133.436 entreprises de Métallurgie inscrites sur Europages sont réparties dans 95 pays dont 40 pays européens. Trois pays concentrent la moitié des recherches : l’Italie (27%), la France (15%) et l’Espagne (10%). Au total, 87% des recherches concernent un pays de l’Union Européenne dont 81% la zone Euro.

 


Les commentaires sont fermés.